Note : 2.5 sur 5.

Sans son voile, la Tatuma de Solatis ne peut retourner au palais du roi Jovan. Apprenant à s’en sortir par elle-même, Olina doit taire coûte que coûte la vérité pour espérer un jour apporter la paix entre Brumas et Solati.

– La ferme, les gars ! crie une voix au bout du couloir.
Le bruit interrompt les ronflements réguliers provenant de la chambre à côté de la mienne.

Ma lecture du premier tome remonte à quatre ans. D’habitude, je relis volontiers le tome précédent avant de me lancer dans la suite d’une saga afin d’avoir tout en tête. Mais, comme je me souvenais particulièrement bien de l’intrigue, je me suis lancée directement dans ce deuxième tome. Et je crois que j’aurais suivre mon fonctionnement habituel. Avec une relecture du premier tome, j’aurais peut-être remarqué les défauts que j’ai trouvé dans le deuxième. Je me rends compte qu’en quelques années, mes critères de lecture ont changé et je ne pense pas qu’il soit possible d’aimer le style d’un(e) auteur(e) dans un premier tome et plus du tout dans le suivant.

_______________________________

Il faut avouer que la plume de l’auteure n’est pas très bonne. Oui, ça se lit vite, c’est globalement fluide mais il reste des maladresses, des phrases inutiles qui reflètent les pensées de l’héroïne mais qui alourdissent le texte par la manière avec laquelle elles s’insèrent dans la narration. Ce n’est pas toujours abouti, ça manque encore de maturité.

Pourtant, j’ai été convaincue par la première partie du roman. Olina, seule dans le royaume Bruma, à la recherche d’indices sur l’assassin de Kedrick, a découvert le secret autour de son identité et de sa famille. Avec l’impossibilité de retourner auprès du roi Jovan pour le moment, elle intègre une bande de combattants clandestins. Quel changement par rapport au premier tome ! Et justement, cette ambiance complètement différente apporte un intérêt nouveau à la saga avec d’autres enjeux et de nouveaux personnages intéressants à suivre. Olina devient une combattante hors pair qui peut se défendre par elle-même, n’attendant pas la protection d’un homme même si beaucoup font la queue derrière la belle princesse/combattante.

Mais cette vie incognito dans les bas fonds du royaume bruma ne pouvait pas durer éternellement et il est temps qu’elle retrouve Jovan et son titre. Et c’est à ce moment-là que j’ai perdu le fil. L’histoire est entraînante mais les transitions sont parfois bancales et amoindrissent la crédibilité de l’intrigue. Le pire est arrivé au dernier tiers du roman, par l’énième fuite de l’héroïne et dès ce moment, je suis complètement sortie du livre. Les raisons d’Olina m’ont paru tellement ridicules que je n’ai pas pu prendre au sérieux les événements suivant ce choix bien délirant.

Le problème est qu’Olina est complètement incohérente. Elle n’a besoin de personne pour certaines choses mais a besoin de l’approbation de tous pour avancer. Elle trouve toujours la solution à n’importe quel problème, montrant sa jugeote et son pragmatisme mais concernant son quotient émotionnel, elle est totalement immature. La romance est souvent nunuche et sa manière de réagir face aux événements m’a laissée pantoise, j’avais l’impression d’être face à une gamine de douze ans.

N’étant plus du tout impliquée dans ma lecture, la fin n’a pu me montrer que ses côtés invraisemblables dans lesquels Olina est toujours la clé pour chaque difficulté, les autres personnages la suivant dans ses délires. MAIS attention, après cet avis totalement subjectif, vous pourriez ne pas être du tout tentés par cette saga. Sachez que je n’ai lu aucun autre avis négatif sur ce deuxième tome, j’ai l’impression d’être la seule à être passée à côté. Tant pis, ça me fera une saga de moi à continuer.

La première moitié, avec une ambiance très différente que celle du premier tome, est prenante avec la présentation de nouveaux personnages et l’émancipation de l’héroïne. Mais, ce n’est pas toujours bien écrit et une ultime fuite de l’héroïne m’a complètement sortie de l’histoire, je n’en pouvais plus de son incohérence.

Sortie française : mai 2018
Sortie originale : 2015

De la même saga

Rêves de glace tome 1 (2015)
Rêves de feu tome 3 (2016)
Rêves de liberté tome 4 (2016)

2 commentaires sur « Accords corrompus – Rêves d’envol tome 2, Kelly St Clare »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s