Note : 3 sur 5.

Dans un monde où les sorcières sont reconnues et sont le corps militaire de la nation, Raelle, Tally et Abigail, jeunes sorcières, s’engagent dans l’armée américaine. Afin de combattre le Spree, un groupe terroriste, elles devront parfaire leurs connaissances magiques et militaires. Et ne pas se laisser trop distraire par les plaisirs de l’adolescence.

CASTING
Taylor Hickson : Raelle Collar
Jessica Sutton : Tally Craven
Ashley Nicole Williams : Abigail Bellweather
Amalia Holm : Scylla Ramshorn
Demetria McKinney : Anacostia
Lyne Renee : General Sarah Adler

10 épisodes
2020-
-> renouvelée pour une saison 2

– Le Spree protège les siens. Nous n’avons rien de commun avec vous.
– Nous verrons. Ici, c’est Fort Salem. Nous non plus, nous ne plierons pas.

EXCLUSIVE INTERVIEW: Ashley Nicole Williams from 'Motherland: Fort Salem'  Talks Being a Bellweather | Fangirlish

Entraînement militaire et magique

Depuis que la générale Alder a conclu un pacte avec l’Amérique, les sorcières peuvent vivre librement sur le territoire. Depuis des siècles, les sorcières sont appelées à protéger le pays contre ses ennemis. Mais aujourd’hui, un nouvel adversaire composé de sorcières et sorciers prend de plus en plus d’ampleur, n’ayant aucun scrupule à terroriser et à tuer la population lors d’attentats inquiétants.

L’enrôlement des sorcières n’a jamais été aussi important. C’est dans ce contexte que nous rencontrons le trio principal. À leur arrivée à Fort Salem, lieu de leur entraînement, Raelle, Abigail et Tally se retrouvent dans la même chambre et dans la même unité. Les résultats de chacune d’entre elles auront un impact sur leur place au sein de l’armée. En fonction de leur avancée, elles pourront rejoindre l’école militaire renforcée ou faire partie des premières lignes sur le front.

Abigail, dont la lignée reste une des plus puissantes et et des plus respectées, n’accepte aucunement l’échec. Prête à mettre un coup de pied aux fesses de ses deux camarades, elle compte bien arriver à la première place du classement avec Raelle et Tally. Malheureusement pour elle, sa nouvelle amie Raelle ne semble pas être des plus motivée et se concentre davantage sur sa rancœur personnelle et sur sa relation naissante avec une autre élève de Fort Salem. Tally, elle, est portée par l’envie de protéger les plus faibles au sacrifice de sa propre vie.

Dans un lieu où se côtoient des adolescentes qui apprennent à devenir des soldats, Motherland : Fort Salem montre dès le début l’utilité de cette armée face à une grande menace. La série commence sur une note dramatique avec un attentat visuellement fort et impactant. Il est alors clair que les filles militaires vont devoir se blinder pour faire face à cette guerre dans laquelle les deux camps utilisent les mêmes armes. Le patriotisme prend tout son sens ici alors qu’une menace contre la population et la liberté de tous gronde. Malheureusement, le ton sérieux perd vite de son ampleur à cause de toute bonne série adolescente de nos jours.

I can't stop talking about Motherland: Fort Salem

Des clichés à la pelle et des romances adolescentes trop importantes

La déception est grande quand on voit ce que la série a voulu offrir avec un début fort et sombre pour ensuite donner la même chose que beaucoup d’autres séries adolescentes. Autant le dire tout de suite, le mélange est souvent indigeste. Et malheureusement, la série fait vite le choix de privilégier les romances niaises ou sous-développées alors qu’elle possédait un vrai potentiel.

La partie militaire n’est finalement que la toile de fond afin d’apporter des enjeux plus importants aux personnages tout en mettant l’accent sur leur vie au camp entre amours et amitiés compliqués. Et il est rapide de voir les défauts dans ce teen drama finalement assez classique. Finalement, je retrouve exactement les mêmes défauts que dans Destin : La Saga Winx. Des archétypes féminins qui n’arrivent pas à sortir de leurs carcans – Abigail, la leader née à cause de sa famille puissante et de sa mère autoritaire, Raelle, la rebelle qui n’en fait qu’à sa tête quitte à mettre les autres en danger, Tally, la vierge naïve et fleur bleue –, des romances bien trop présentes alors qu’elles n’ont rien de sensationnel ou de crédible, aucune surprise, et les seuls adultes de la série qui cachent évidemment quelque chose de sombre à leurs élèves.

Et qu’en est-il des garçons ? On les voit uniquement pour que les sorcières hétérosexuelles aient quelque à se mettre sous la dent. Sorciers ou simples combattants ? Je ne sais toujours pas s’ils ont des pouvoirs et à quoi ils servent – comme ceux dans Winx. Et puis, s’il vous plaît, jusqu’à quand on va faire passer les filles pour des idiotes qui crient d’extase quand un groupe de mecs passent devant elles ? Je veux bien que certaines d’entre elles n’en aient pas vu depuis longtemps, mais il y a déjà assez d’occasions de montrer que les hormones sont à leur paroxysme, ce n’est vraiment pas la peine d’en rajouter.

Angry Magic GIF by Motherland: Fort Salem - Find & Share on GIPHY

Quid du Spree ?

Passés les engueulades répétitives entre Raelle, Abigail et Tally – qui se règlent toujours très vite pour mieux recommencer –, les couples qui se forment et ceux qui se séparent, qu’en est-il de la menace qui pèse sur le pays entier ? En dix épisodes, on n’en apprend pratiquement rien de concret, en tout cas rien qui ne soit pas prévisible depuis le début. Pendant toute ce temps à Fort Salem, difficile de croire en la menace du Spree tellement tout le monde vit sereinement, avec en plus le temps de préparer des fêtes à l' »image » des bacchanales.

Et j’en viens peut-être au gros point noir de la saison : le manque de surprise et la propension des scénaristes à nous prendre pour des imbéciles. Quand tout ne se voit pas à des kilomètres, les personnages réagissent de manière illogique juste pour faire avancer l’histoire. Le dernier épisode est un concentré de choix hasardeux et de grands n’importe quoi qui se concluent par une révélation tellement ridicule vu qu’on la voit arriver de très loin.

Et pourtant, il y avait de quoi faire entre le mode de fonctionnement inventif du Spree pour cacher l’identité de ses membres, Anacostia tiraillée entre son devoir et sa morale, l’entrainement militaire de Fort Salem, l’Histoire des sorcières depuis Salem – ou même avant –, etc… Même la magie des sorcières est ici utilisée de manière originale, même si elle montre, dès cette première saison, ses failles. C’est parce que la série commençait de manière si intrigante et avait autant de potentiel que j’en ressors aussi déçue. Je crois que j’ai dépassé mon quota de séries adolescentes pour le moment, je n’ai plus réussi à être indulgente. Pourtant, Motherland : Fort Salem garde de bons côtés et plaira à un public plus jeune.

J’ai profité de mon essai gratuit à Prime Video en débutant par Motherland : Fort Salem, j’aurai peut-être dû commencer par autre chose. J’en ai marre de voir des intrigues aussi faciles pour ne pas avoir à se casser la tête parce que les scénaristes se disent que c’est bien assez convaincant pour un public adolescent. Les personnages apprennent peu de leurs erreurs, aucun doute qu’ils les répétèreront dans la deuxième saison et le trio ne réussit pas à être assez convaincant pour que l’on soit entièrement satisfait. Personnellement, Raelle m’est sortie par les yeux dès les premiers épisodes et Abigail reste trop souvent dans la caricature de son personnage. Tally est celle qui est la plus étonnante, aussi indulgente que forte.

Motherland: Fort Salem's Lyne Renee on Embodying General Alder's Power -  The TV Junkies

4 commentaires sur « Motherland : Fort Salem – Saison 1 »

  1. En lisant le synopsis je me suis dis « Ah ouais ça a l’air sympa ! » et puis au fur et à mesures de tes remarques « Ouais bof en fait » 😆 C’est dommage de ne pas pleinement utiliser un concept si prometteur …

    Aimé par 1 personne

  2. Ça avait l’air sympa sur le papier en effet, perso j’ai abandonné à l’épisode 2 : trop prévisible et trop Teen drama pour moi.
    Sur Prime je te conseille grandement The americans et Mr Robot si tu ne les as jamais vus !

    Aimé par 1 personne

    1. Ouais, mieux vaut ne pas perdre son temps comme moi 😅
      Depuis quelques jours, j’ai très envie de voir Mr Robot justement, j’avais vu les 2/3 premiers épisodes à l’époque. Mais pour le moment, c’est American gods !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s