Note : 3.5 sur 5.

Dernier espoir pour Clarke et son peuple de trouver la paix dans cet environnement qui ne les accepte pas complètement. Mais la tension entre clans va devenir secondaire lorsque l’Anomalie dévoile toute sa puissance et une Prophétie qui pourrait être l’annonce de la fin de l’Humanité.

CASTING
Eliza Taylor : Clarke Griffin
Bob Morley : Bellamy Blake
Marie Avgeropoulos : Octavia Blake
Lindsay Morgan : Raven Reyes
Richard Harmon : John Murphy
Tasya Teles : Echo
Luisa D’Oliveira : Emori
Lola Flanery : Madi Griffin
Shannon Kook : Jordan Green
Adina Porter : Indra
Ivana Milicevic : Charmaine Diyosa
Tati Gabrielle : Gaia
Jarod Joseph : Nathan Miller
JR Bourne : Russelll Lightbourne
Chuku Modu : Gabriel Santiago
Shelby Flannery : Hope Diyoza

16 épisodes
7 saisons de 100 épisodes
2013-2020
-> terminée
sur Netflix


Ce n’est pas en suivant les règles que l’on gagne la guerre.


The100 7x04 "Hesperides" | The 100 poster, The 100, Murphy the 100

Les 100 toujours au centre de tensions

Ça y est, j’ai enfin terminé The 100. Deux sentiments se combattent ; d’un côté, dire au revoir à des personnages que l’on suit depuis sept ans est triste, d’un autre, il était temps ! Surtout au vu de cette dernière saison.

Celle-ci reprend alors que Clarke et son peuple ont renversé les Primes. Souhaitant rendre justice avec la mort de leur leader, Russel, les 100 vont faire face aux divergences entre les différents clans : les adorateurs des Primes, les enfants de Gabriel qui peuvent maintenant retourner vivre à Sanctum, les prisonniers cryogénisés d’Eligius et les Wonkru. Ça fait beaucoup de monde et donc, plusieurs cultures qui peuvent difficilement se mélanger.

Tentant de garder le contrôle sur Sanctum, Clarke, épaulée par Gaia et Indra, fait tout pour réprimer sa douleur suite à la perte de sa mère et pour profiter de ce nouvel habitat. Mais évidemment, les choses ne sont jamais simples dans cette série dans laquelle la force physique prime souvent sur le reste.

Honnêtement, toute la partie à Sanctum entre l’unification des communautés et l’histoire perpétuelle de la Flamme avec Madi donne l’effet de remplissage. The 100 a voulu se conclure, logiquement, sur un centième épisode, mais encore fallait-il avoir quelque chose de vraiment intéressant à raconter du côté de Sanctum.

La série recycle complètement ce qu’elle a déjà fait dans les saisons précédentes ; on a l’impression de se retrouver sur Terre dans les saisons 3 et 4 à Polis où certains clans défiaient le pouvoir du Commandant. Pour une série qui avait promis avec ses saisons 6 et 7 un nouveau cycle, elle reste finalement toujours égale à elle-même. Tout en allant toujours plus loin dans la science-fiction et, disons-le, dans le totalement lunaire.

Looking Back On The 100: Shelby Flannery on Hope's Existence, Her Surprise  Romance With Jordan, and More! - TV Fanatic

L’Anomalie, le dernier espoir pour l’humanité ?

Aller toujours plus loin, au risque de faire fuir une partie du public, The 100 n’en a jamais eu peur. Jusqu’à parfois aller dans l’extrême avec, entre autres, cette histoire de nouvelle planète/lune qui regorge de dangers. Et, cette septième saison ne déroge pas à la règle, au contraire, elle propose une intrigue qui va bien au-delà de ce à quoi on aurait pu s’attendre.

Avec quelques références sur l’Anomalie dans la saison 6, la série avait commencé à titiller notre curiosité. Le début de saison 7 continue d’entretenir le mystère, expliquant peu à peu ce qu’il est advenu d’Octavia et de Diyosa suite à leur saut dans l’inconnu qu’est l’Anomalie. Bellamy y disparait lui aussi, ce qui pousse Echo à s’y jeter en compagnie de Gabriel et de Hope, nouveau personnage de la série et fille de Diyosa.

Le côté sf prend une nouvelle ampleur avec cette intrigue jouant avec le temps et l’espace. Avec l’idée de retrouver leurs proches et de retourner sur Sanctum, nos personnages ne sont pas au bout de leurs surprises, et nous non plus. Mieux vaut bien suivre cette intrigue qui peut vite nous perdre avec plusieurs chronologies qui s’entrecroisent et un casting toujours aussi varié. Un nouveau peuple, dont les croyances profondes guident tout acte de leur existence, fait son entrée et révèle rapidement ses intentions et son désir de capturer Clarke. Et oui, Clarke se retrouve toujours au milieu, qu’elle cherche les ennuis ou non.

Mais peut-être que ce que recherchent les habitants de Bardo, nouvel environnement dans la série, avec Clarke sera bénéfique pour toute l’humanité. Avec cette nouvelle quête, la série relie de manière excellente toutes les saisons entre elle, leur trouvant des connexions intéressantes qui expliquent les fondements de la série et proposant également des pistes intéressantes pour un potentiel spin-off – est-il toujours d’actualité ?

Néanmoins, ça redevient vite nébuleux avec des ficelles scénaristiques déroutantes jusqu’à en arriver au foutage de gueule le plus improbable. Malgré une intrigue qui débutait de manière très intrigante, la série arrive à nous perdre et à nous donner envie de vite la terminer. L’attachement aux personnages s’effrite au point que l’adieu d’un des personnages principaux de la série ne soit même pas émouvant pour un sou tellement il est gratuit et foireux. The 100 nous aura perdu à force de tirer sur la corde et de proposer une double intrigue qui ne fonctionne pas et un traitement complètement raté de l’un des personnages emblématiques de la série.

Tumblr est un lieu où vous pouvez vous exprimer, apprendre à vous  connaître, et créer des liens autour de vos centres d'int… | The 100,  Murphy the 100, The 100 cast

Davantage de place pour les personnages secondaires pour cette ultime saison

Qu’est-ce qu’il y a donc à sauver, hormis l’intrigue autour de l’Anomalie ? Les personnages ! Alors oui, certains restent de parfaits têtes à claques : Clarke a viré complètement maman ourse depuis la saison 5 et elle est prête à tout pour surprotéger Madi ; Jordan est un mélange entre Jesper et Monty, heureusement qu’il tient plus du deuxième dans cette saison par rapport à la précédente ; Hope est la nouvelle jeune héroïne impulsive qui agit avant de réfléchir, ce qui lui vaut d’être souvent usante ; et Bellamy est quasiment absent de cette saison et son arc est complètement raté.

Mais, heureusement, les autres personnages valent vraiment le coup. Pour les principaux depuis le début, Octavia a fait du chemin depuis qu’elle n’est plus Blood Reina, Raven doit faire face à une profonde culpabilité et Murphy est le grand atout de la série avec son instinct de survie et son humour. Avec un casting presque exclusivement féminin dans le camp de nos héros, John Murphy ressort d’autant plus – sans compter Miller et Jackson qui sont toujours aussi transparents.

Certains personnages secondaires vont également pouvoir se dépasser dans cette saison 7. Trois d’entre eux, présents depuis presque le début de la série, vont avoir enfin l’occasion de dévoiler toute leur force de caractère et leur histoire : Echo, Indra et Emori. À suivre leur progression et leur passé qui ont fait d’elles ce qu’elles sont aujourd’hui, on se demande pourquoi cela n’a pas été fait avant, et pourquoi presque toute la série a toujours tourné autour de Clarke. Indra est enfin récompensée à son juste mérite, Emori peut montrer ce qu’elle vaut en dehors de sa relation avec Murphy et Echo se révèle être davantage qu’une espionne froide sans remords.


Qu’en est-il de la conclusion des 100 ? Nulle doute qu’elle est assez étonnante vu la dynamique que la série a instauré dès sa première saison. Elle nous dit au revoir sur un message positif, voire utopique, qui parait presque incongru sur le moment tellement cette fin se révèle assez facile. Tout ça pour ça finalement ? Et pourtant, en y réfléchissant après coup, cette conclusion est plus osée par rapport à ce que l’on aurait pu s’attendre. Un Test final, que Clarke ne pouvait évidemment pas relever vu tous les actes qu’elle a perpétré dans sa vie, pour évaluer la vie sur Terre et au-delà, ça aurait pu être pire. Et avec une saison aussi peu qualitative par rapport aux précédentes, c’est déjà pas mal.

Mon avis sur les autres saisons
saison 1
saison 2
saison 3
saison 4
saison 5
saison 6

Mon avis sur la saga The 100 de Kass Morgan
Les 100 tome 1
Le 21e jour tome 2

Retrouvez Tati Gabrielle dans Les Nouvelles Aventures de Sabrina
saison 1

Hope, Diyoza, & Octavia♥︎ | Octavia, Marie avgeropoulos, The 100

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s