Note : 4 sur 5.

Autour d’un secret, quatre destins sont entremêlés. Un homme reçoit de la main de trois femmes une lettre chacune en lien avec une trahison qui a eu une incidence profonde sur chacune de ses personnes. Entre chagrin, remords et amour déçu, la poésie des lettres nous emporte dans ce flot de passion et de renoncement à l’autre.

Il me semble qu’un homme est bien fou de vouloir qu’un autre le comprenne.

Suite à la publication du poème Le Fusil de chasse, critiquant l’acte de chasser, dans une revue spécialisée, son auteur s’attend à quelques courriers salés. Pourtant, son poème connait l’indifférence générale, si l’on ne compte pas ce chasseur, qui, étonnamment, se retrouve complètement dans le personnage de ce texte. Troublé par ce parallèle, le chasseur se fait connaitre du poète en lui envoyant un courrier lui expliquant ce qu’il a ressenti à la lecture de sa production littéraire. Il ajoute dans sa missive trois lettres qu’on lui a envoyé dans sa vie, trois lettres de trois femmes différentes autour d’un même secret.

Au centre de cette histoire se retrouve celui que le poète appelle Josuke Misugi, le destinataire des missives. Reliées à lui, sa femme désillusionnée face à ce mariage terne et silencieux, sa maîtresse qui se meurt à cause de cette trahison et de ses remords, et la fille de sa maîtresse, en proie au plus grand chagrin à la mort de sa mère et à la découverte de cette liaison vieille de plus d’une décennie. En empruntant les mots de ces trois femmes en mal d’honnêteté et de bonheur, Yasushi Inoué explore les sentiments amoureux et ce qu’ils peuvent délivrer de plus tristes et de plus destructeurs.

Comme on voit se refroidir le fer porté au rouge, tu te conduisis d’abord avec froideur et je répondis par une froideur égale ; alors tu accentuas encore ton attitude raide, et, de fil en aiguille, nous avons atteint cet actuel degré de froideur, ce merveilleux esprit de famille, si glacial que l’un et l’autre nous avions souvent l’impression que nos cils étaient raidis par le givre.

Le chagrin et la mélancolie transpirent de ces lettres féminines dans lesquelles la poésie des mots donne d’autant plus de poids aux messages qu’elles renferment. Chacune de ces femmes a quelque chose à avouer, à sortir d’elle et à délivrer à celui qui est au centre de cet insidieux secret. La tristesse se mêle à la résolution de tourner la page, certaines en se libérant de ces non-dits et de ses mensonges, une autre en lâchant enfin prise.

Ne connaissant absolument pas ce court roman épistolaire, qui reste pourtant le texte le plus connu de Yasushi Inoué, j’ai eu plaisir à l’écouter et à le savourer grâce à la voix apaisante d’André Dussolier aux éditions Audiolib. C’est bien l’acteur, se prêtant ici à la lecture, qui m’a donné envie de me laisser porter par la plume de l’écrivain japonais. Ce fut une lecture tout en douceur et en mélancolie que je suis contente d’avoir découverte. Je remercie donc Audiolib et NetGalley pour cette courte lecture, que je vous recommande sans hésitation en version audio.

quand tu liras ces mots, je ne serai plus.
J’ignore ce que peux être la mort, mais je suis sûre que mes joies, mes peines, mes craintes ne me survivront pas.

Trois lettres pour trois femmes qui expriment leurs sentiments autour d’un secret qui les réunissent avec en son centre le destinataire, cet homme qui a trahit. La poésie des lettres est belle, avec beaucoup de chagrin et de renoncement.

Sortie chez Audiolib : 19 mai 2021
Sortie originale : 1949
1h58 / 96 pages

Du même auteur

– Asunaro (1953)
Le Sabre des Takeda (1953)
Le Château de Yodo (1955)
Paroi de glace (1956)
Le Chemins du désert (1959)
Le Loup bleu (1959)
Le Maître de thé (1995)
– …

2 commentaires sur « Le Fusil de chasse, Yasushi Inoué »

  1. Merci pour cette découverte, j’avoue que je ne m’étais jamais trop penchée dessus à cause du mot chasse dans le titre ^^!
    Mais je vais aller voir si c’est toujours dispo sur NetGalley car le format m’intéresse aussi vu que c’est peu ou prou mon temps de trajet pour aller au boulot.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le coup, je ne connaissais pas du tout avant son arrivée sur NetGalley ^^
      Pour le titre, c’est vraiment pour apporter un contexte à ce poète qui reçoit des lettres adressés à un autre, rien à voir avec la chasse autrement.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s