Note : 4 sur 5.

1900, Paris est frappé par un nouveau meurtre étrange. Le préfet dépêché, la police met tout en œuvre pour découvrir l’identité de l’assassin. Mais c’est sans compter les intrigues politiques que cache cette affaire et le vent de révolte antidreyfusard qui asphyxie bientôt la capitale.

CASTING
Jérémie Laheurte : Antoine Jouin
Evelyne Brochu : Marguerite Steinheil
Thibaut Evrard : Joseph Fiersi
Marc Barbé : Louis Lépine
Eugénie Derouand : Jeanne Chauvin
Patrick d’Assumçao : Puibaraud
Hubert Delattre : Jules Guérin
Valérie Dashwood : Mme Lépine

8 épisodes
2021-
-> renouvelée pour une saison 2
sur Canal+

Paris Police 1900, la face sombre de l'Histoire

Une reconstitution intéressante et sombre du XXème siècle parisien

Canal+ propose en cette année 2021 une nouvelle création originale historique. Nous plongeant à Paris au XXème siècle, Paris Police 1900 nous dépeint une capitale sale, violente, et affreusement hypocrite. Chaque maillon de la chaîne sociale tente de soutirer la moindre once de pouvoir dans toute situation de son quotidien. Les pauvres bataillent pour survivre, les maris prennent un malin plaisir à montrer à leurs chères épouses qui domine dans le foyer, les putains s’immiscent dans les cercles privilégiés pour ne pas avoir à vivre de rien, et les politiques et journalistes politiques intriguent constamment dans l’ombre.

Dans cette série, pas une once de lumière. Tout est âcre, vicié et malhonnête. La réalisation a à cœur de montrer un Paris qui prend aux tripes et qui colle au plus près de son époque. La première scène, mettant en scène un fameux président et son amante, donne déjà la couleur de ce que va être cette première saison : sans concession quand il s’agit de ses personnages et de ses sujets de réflexion. Heureusement, quelques personnages se feront remarquer par leur bonté et leur honnêteté intellectuelle, même si tous ne seront finalement pas si intéressants que cela à suivre.

https://www.francetvinfo.fr/image/75wfxu4zj-4bf3/580/326/23120869.jpg

Le nom de Dreyfus enflamme les plus révolutionnaires

Alors que la série débute avec une affaire criminelle, cette dernière est finalement très secondaire. L’enquête sur le corps d’une femme retrouvée dans une valise laisse rapidement place aux intrigues politiques complexes et entremêlées. Nous découvrons alors les desseins de chacun : commissaire, agents de police, préfet, courtisane, journalistes, politiques,etc…

Le cas Dreyfus continue d’enflammer les foules, notamment les propriétaires du journal L’Anti-juif, nom qui ne peut pas être plus parlant. Pérorant sur l’ignominie de la sous-race juive, la famille Guérin espère bien créer le désordre dans la capitale, quitte à être à la tête d’une véritable révolution anarchiste. Louis Lépine, en tant que nouveau préfet depuis le début de l’enquête policière, tente de taire ce vent de révolte antidreyfusard. Seulement, ceux qui crient le plus fort pourraient bien avoir des alliés se cachant dans le camp du préfet.

Reprenant, assez fidèlement, les événements historiques autour du journal et du préfet, Paris Police 1900 s’inscrit encore davantage dans cette envie d’être au plus près de cette époque qui démontre déjà son désir de modernité et de bouleversement. L’intrigue politique met du temps à se mettre en place, la série s’intéressant tout d’abord bien plus à l’enquête criminelle. Mais, finalement, c’est bien la bataille entre le préfet Lépine et les Guérin qui va se révéler être l’intrigue la plus intéressante de la série. Cette dernière manque toutefois cruellement de rythme. On est tellement plongé dans la saleté et les viscères qu’on ne voit bientôt plus le bout du tunnel. Heureusement, la série compte sur une bonne réalisation.

Paris Police 1900 (Canal+) : les personnages de la série historique ont-ils  vraiment existé ?

Une palette réussie de personnages

Les personnages ne sont pas non plus en reste. Mention spéciale au préfet Louis Lépine, à Marguerite Steinheil et, surtout, à Joseph Fiersi, les personnages les plus réussis et les plus intrigants de cette première saison. Stoïque, ambitieux et courageux, Lépine impressionne par sa stature et sa poigne de fer. Marguerite se révèle bien plus intelligente et stratège que ce à quoi l’on pouvait s’imaginer de prime abord de par son statut. Et Fiersi, l’un des personnages entièrement inventés par la série, a toute la place pour montrer toutes ces facettes, entre bras-droit du commissaire, tueur à gages dans l’ombre, et époux et père soucieux du bien-être de sa famille.

L’épouse Lépine étonne également par l’importance que prend son personnage et sa force de caractère, et Jules Guérin, révolutionnaire fantoche, est très bien incarné. Les autres personnages du casting principal sont plus pauvres. Jeanne Chauvin, la première femme avocate dont tous les hommes rient, montre une image réussie de la femme indépendante qui gravit les échelons par ses propres moyens.

Néanmoins, elle n’arrivera pas à être autre chose que cela, cette image féminine et moderne, malgré ses préoccupations et son histoire avec Antoine Jouin. Je gardais ce dernier pour la fin. Jeune agent de police, Jouin est la parfaite tête à claques, le naïf et l’impulsif qui croit avoir la vérité absolue. Il n’était pas nécessaire à la série de créer ce personnage, hormis pour le fait de mettre sur le devant de la scène le jeune premier qui va apprendre de ses erreurs, comme beaucoup d’autres séries le font.


Paris Police 1900 est loin d’être révolutionnaire, elle manque souvent de souffle et se complait dans sa noirceur visuelle et psychologique. Mieux vaut ne pas être dans de mauvaises dispositions en regardant la série qui plombe clairement le moral. Cependant, son contexte historique réussit à donner à la série tout son sens et le noyau dur du casting est étonnant par tant d’esprit tactique au sein des jeux de pouvoir et par sa multiplicité psychologique.

Paris Police 1900 sur Canal+ : comment s'est construite cette série  historique ambitieuse ? - News Séries à la TV - AlloCiné

7 commentaires sur « Paris Police 1900 – Saison 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s