Note : 3 sur 5.

Accompagnant sa sœur pour son union avec l’héritier du royaume voisin, la princesse Lone, que personne ne remarquait, va voir sa vie complètement bouleversée. Face au grand rouge, son cœur et sa raison balancent alors que son avenir ne semble plus tout aussi tracé.

Merci à NetGalley et à Librinova pour la lecture de ce premier tome. La couverture, reflétant particulièrement bien le récit, me donnait très envie de plonger dans ce roman fantasy mêlant intrigues politiques, romance et magie liée aux animaux. Le début est particulièrement prometteur avec le style de Virginia Schilli vraiment intéressant dans sa manière de créer tout son univers et d’employer un vocabulaire riche en adéquation avec l’époque et les usages. Naviguant dans un monde monarchique ancien entre rois, princes, princesses, gens de la cour et le peuple, le vocabulaire parfois soutenu est légitime et apporte davantage de justesse à l’histoire.

Ayant trouvé un terrain d’entente depuis une décennie, la Jénovie et Nòttlandt sont prêts à s’allier dans le temps grâce à l’union de leurs deux héritiers. Hiona, fille du Haut-roi Gregor Abarante de Jénovie, est donc promise au prochain héritier de la couronne de Nòttlandt, Mednat. Partant pour le territoire froid de son fiancé afin de concrétiser cette union, la belle Hiona est accompagnée sa sœur cadette, Lone, l’héroïne de ce roman. Moins belle et talentueuse que sa sœur, Lone a toujours été mise en retrait, quitte à être presque reniée par sa propre mère. Difficile donc pour elle de s’affirmer malgré son caractère sauvage et rebelle. S’invitant au voyage pour Nòttlandt contre l’avis de son père, Lone va découvrir ce territoire aride dans lesquelles les traditions sont bien différentes de celles dans lesquelles elle a toujours évolué.

Dès sa première rencontre avec le grand et intimidant Mednat, l’atmosphère est chargée d’électricité. Les deux ne peuvent se parler sans remontrance ou colère, au grand dam du roi Gregor. Pourtant, Mednat est promis à Hiona, Lone n’a donc que faire de cet héritier guerrier qui l’attire autant qu’il l’irrite. Sauf, que la princesse n’aime pas que l’on décide de sa vie à sa place et, si il était dans les projets de son père de la ramener en Jénovie, Lone compte bien prendre son destin en main. Dans ce territoire étranger, notre héroïne va pouvoir se révéler à elle-même mais aussi aux personnes qui évoluent auprès d’elle, que ce soit sa famille ou ses nouvelles rencontres. Elle va également pouvoir éclaircir quelques zones sombres de son passé et comprendre enfin l’importance qu’un fameux personnage semble lui porter.

Les quelques avis déjà visibles sur internet sont particulièrement dithyrambiques à propos de ce premier tome. Quelle a donc été ma déception quand je me suis rendue compte que je n’accrochais pas vraiment pas avec ce livre. Pourtant, l’écriture et l’univers sont très convaincants et apportent la curiosité nécessaire pour donner au lecteur l’envie d’avancer. Néanmoins, l’héroïne m’est sortie par les yeux. Son manque total de confiance en elle semble légitimer toutes ses crises de colère, qui, pour la plupart, sont pourtant injustifiées. Impossible pour elle de croire qu’on lui fait un compliment, donc à chaque conversation quelque peu badine ou amicale, elle se braque et montre les dents. Cela la rend vraiment imbuvable, même si, par exemple, Mednat va bien sûr trop loin à certains moments.

Ce qui est étrange dans la première moitié de l’histoire, c’est que certains événements vont bien trop vite alors que d’un autre côté, une intrigue fondamentale est inutilement alambiquée pour pouvoir traîner et et dévoiler des révélations à un moment précis. Selon moi, L’héroïne déclare bien trop vite ses sentiments, à se demander comment elle peut se dire amoureuse d’un homme qu’elle vient de quitter quelques heures plus tôt en lui assurant ne jamais vouloir de lui. Et de l’autre, des quiproquos étranges se créent entre elle, le roi et Mednat qui n’ont pas lieu d’être, si ce n’est dans une première conversation. Ensuite, Lone devrait être capable de poser clairement des questions afin de comprendre ce qu’on lui dit à demi-mot.

Toute cette partie floue laisse à penser que Lone est incroyablement idiote, ce qui n’est clairement pas le cas vu la suite du livre. Mednat est un personnage qui ne manque pas de carrure ou d’un passé convaincant, mais il peine à être consistant en laissant presque Lone le tenir par le bout du nez au milieu de toutes ses pics de colère. De plus, il donne souvent raison à la princesse alors qu’elle devrait plutôt se remettre en question. L’évolution de la relation entre ses deux personnages m’a complètement perdue, j’étais entre rire et consternation en suivant leurs dialogues, je suis vraiment sortie de ma lecture. Heureusement, le dernier quart du roman m’a semblé plus intéressant mais j’étais déjà bien désintéressée par ce qu’il pouvait bien advenir de Lone. Mais, comme je l’écris plus haut, je semble être la seule pour le moment à ne pas avoir succombé au charme de ce roman. Dommage…

Le vocabulaire riche de l’auteure nous plonge dans cet univers intéressant entre intrigues royales, romance et magie. Malheureusement, avant même la moitié du livre, j’ai décroché. Faute à une héroïne que j’ai trouvé imbuvable et à des quiproquos qui sont inutilement alambiqués pour laisser une part de mystère autour d’elle et de son prétendant.

Sortie : février 2021
437 pages

10 commentaires sur « Hurler avec les loups tome 1, Virginia Schilli »

  1. La couverture que je trouve magnifique m’aurait bien fait craquer mais au vu de ton avis assez mitigé, surtout en ce qui concerne l’héroïne, je pense passer mon tour 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’étais vraiment curieuse de lire plus d’avis sur ce roman proposé gratuitement sur Netgalley ! J’avais essayé quelques pages mais ne rentrant pas dedans, je préférais justement attendre de lire des retours qui sont au final peu nombreux.

    Aimé par 1 personne

  3. Comme tu le sais, je ne l’ai pas encore lu, mais je suis contente de trouver un avis plus nuancé. De toute façon, aucun livre ne peut remporter l’adhésion de tous les lecteurs.

    Ceci dit, je suis contente d’être prévenue quant au caractère imbuvable de certains personnages, même si ce qui m’effraie le plus, c’est la romance. Lorsqu’elle est bien faite, j’adore mais mes exigences… ah elles sont très élevées lol.

    Aimé par 1 personne

    1. Mes exigences en général pour ce genre d’histoires sont également assez élevées et c’est sûrement pour ça que j’ai du mal à accrocher à ce livre. J’ai trouvé l’héroïne insupportable, d’autres l’ont trouvé touchante et réaliste. Les goûts et les couleurs…
      J’espère qu’il te plaira plus qu’à moi !

      Aimé par 1 personne

          1. Je n’ai toujours pas eu le temps de le lire, mais j’espère que ce sera possible dans les semaines à venir :). Ceci dit, j’ai vu quelques avis positifs sur Instagram ; je pense qu’on peut les trouver avec un hashtag sur le nom (si jamais ça t’intéresse ^^).

            Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s