Note : 4 sur 5.

Marc-Aurèle l’a décidé, c’est son fils Commode qui lui succèdera en tant qu’empereur de Rome. Mais, le jeune homme s’est toujours complu dans la luxure et l’oisiveté. Bientôt désireux de faire ses preuves, Commode deviendra l’un des empereurs les plus cruels et sanglants de l’Empire romain.

CASTING
Sean Bean : le narrateur
Aaron Jakubenko : Commode
Edwin Wright : Dion Cassius
Jared Turner : Cléandre
Genevieve Aitken : Marcia
Tai Berdinner-Blades : Lucilla
Mike Edward : Narcisse

Docu-fiction, Anthologie
6 épisodes
3 saisons de 15 épisodes
2016-
-> en attente de renouvellement

sur Netflix

Roman Empire | Netflix Official Site

Un empereur qui n’avait pas la carrure

En 2016, Netflix propose une nouvelle série anthologique autour des grands noms de l’Empire romain. Commode, Jules César, Caligula, la plateforme choisit de narrer le destin hors du commun de ces dirigeants historiques qui ont connu une gloire retentissante avant de chuter brutalement de leur piédestal. Tous trois ont joué avec le feu et se sont considérés bientôt comme des dieux vivants, ce qui a contribué à leur perte.

La première saison de Roman Empire s’intéresse à l’histoire de Commode, empereur romain de 180 à 192. Déclaré comme héritier de son père Marc-Aurèle depuis son enfance, on pourrait penser que Commode a été préparé à cet auguste fonction. Pourtant, sa jeunesse se fait au côté des esclaves et des courtisanes de Rome. Oisif et immature, Commode ne semble pas être le meilleur choix pour l’Empire. À la fin de son adolescence, Marc-Aurèle va alors le confronter à la réalité du terrain en l’entrainant à se battre et en l’emmenant avec lui dans son camp militaire en Germanie dans le but d’annexer le pays et les tribus barbares.

Il faudra un événement personnel déchirant pour que Commode commence à prendre au sérieux sa fonction de co-empereur. À la mort de son père, il devient le dirigeant d’un royaume immense. Renonçant à la guerre, il rentre avec ses troupes à Rome et commence à vivre en tant qu’empereur dans sa ville. Naïf et influençable, Commode n’est pas habitué aux intrigues politiques. Face à un jeune empereur, le Sénat pense pouvoir gagner davantage d’influence alors que la sœur aînée de Commode a des envies de pouvoir et de fratricide. Le danger est partout dans cette ville d’un million d’habitants qu’il faut également continuer à nourrir et à faire vivre.

Peu au fait des manœuvres politiques, Commode n’arrive pas à être à la hauteur de Marc-Aurèle, préférant la luxure à l’importance de sa fonction. Mais, il est aussi obsédé à l’idée d’être aimé de son peuple et c’est bien ce besoin de reconnaissance qui va le pousser à affronter le Sénat jusqu’à toucher à ce qu’ils chérissent le plus pour offrir plusieurs jours de jeux : leurs richesses.

Mid-Week Binge Watch: Roman Empire: Reign Of Blood - Binge Watch Like A Pro!

Une docu-fiction sur Commode de son ascension à sa chute

Majoritairement tournée comme une série historique, Roman empire fait également appel à des intervenants, professeurs agrégés, écrivains et historiens, pour étayer les propos et les agissements de Commode et de ses proches. Avec des textes de l’époque à l’appui comme ceux de la main du sénateur Dion Cassius, les intervenants et les scénaristes de la série proposent une lecture qui se veut réaliste et complète de l’histoire de l’empereur.

Le sous-titre Le Règne de sang semble pourtant être loin de la vérité lorsqu’on est face à cette première saison. Comme nous est montrée ces douze ans de règne, Commode se montre uniquement sanglant à la toute fin lors des grands jeux qu’il organise. Paranoïaque, à raison, il pense bientôt être le seul à pouvoir diriger Rome et le reste de l’empire. Il faut dire que son entourage ressemble de plus en plus à un nid de vipères, tous cherchant à obtenir un tant soit peu d’influence. Sa position ne fait qu’alimenter son égocentrisme jusqu’à qu’il se croit être le seul capable de prendre les choses en main et d’offrir à son peuple un spectacle auquel ce dernier n’aurait pu imaginer.

En effet, en organisant cette douzaine de jours de jeux, Commode déclare qu’il se trouvera lui-même dans la fosse contre les gladiateurs. Jamais un empereur n’est descendu dans l’arène pour combattre. Se comparant au mythique Hercule, Commode jouera sa vie dans l’arène. Les personnes d’influence se demande alors ce qui est le mieux pour eux, que Commode ressort vainqueur des jeux ou qu’il en meure.

La série traite bien de ce règne loin d’être parfait, même si Commode a mis fin à la guerre commencée par son père et a réussi dans plusieurs domaines. Ceux qui ne connaissent pas cette figure historique pourront prendre plaisir à découvrir avec ces cinq épisodes la jeunesse de Commode, son accession au titre d’empereur à la mort de son père, son règne long de douze ans jusqu’à ce qui a précipité sa mort. Le jeu des acteurs est satisfaisant et la réalisation n’a pas à rougir. Il n’y a que les scènes en intérieur qui sont souvent problématiques. Avec le souci du réalisme, tout est éclairé à la bougie, ce qui rend certains moments très sombres.


La première saison de Roman Empire sur l’empereur Commode tente de brosser un portrait objectif de ce personnage historique, mettant en avant son manque d’ambition et de maturité mais également ses bonnes décisions en douze ans de règne. Désirant constamment l’approbation de son peuple, Commode s’est bientôt perdu à se prendre pour un dieu vivant en sous-estimant ses ennemis haut placés et sa mortalité. Par contre, si Commode garde comme réputation dans l’Histoire celle d’un empereur cruel et sanglant, ce n’est pas forcément ce que l’on retrouve dans la série.

Mon avis sur les autres saisons
saison 2
saison 3

Roman Empire | Netflix Official Site

4 commentaires sur « Roman Empire – Commode : Le Règne de sang Saison 1 »

    1. Tu devrais aimer cette série alors ! Je suis toujours étonnée de voir que l’on garde autant de traces et témoignages historiques d’une époque aussi lointaine.
      C’est bien réalisé et tout aussi intéressant qu’informatif.

      Aimé par 1 personne

    1. Les moments avec les intervenants sont plus courts que la fiction mais après, il faut accrocher à ce format. Ça sert surtout à corroborer ce que l’on voit à l’image entre les personnages. J’espère que ça te plaira 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s