Note : 4.5 sur 5.

Lors de sa première venue sur la Terre au XIXème siècle, Loki ne connait pas encore toute la mythologie qui entoure son personnage. Désireux de faire ses preuves pour obtenir le trône d’Asgard, le dieu farceur n’hésite pas à tirer avantage de son enquête terrienne, épaulé par un trio londonien, au sujet de morts inexpliqués liés à la magie.

Si vous vous intéressez un tant soit peu à l’univers Marvel, il est impossible ce mois-ci de passer à côté d’un des anti-héros de la franchise : Loki, le dieu de la malice. Si la mini-série sur Disney+ qui vient de commencer met Loki, suite à sa défaite contre les Avengers, en difficulté face à la brigade TVA qui contrôle le Multivers, Les Racines du mal remonte encore davantage le temps dès la jeunesse du personnage à Asgard. Loin des standards physiques et psychologiques du prince asgardien, Loki fulmine de ne pas réussir à prouver sa valeur à Odin. Effectivement, son père n’en a que pour le valeureux Thor et il voit également d’un très mauvais œil la magie de son fils malicieux et malhonnête.

Mésestimé par la majorité de la cour pour ses dons, il trouve en Amora une amie fidèle, elle qui use de sa magie comme elle l’entend et qui se prépare à devenir un jour la magicienne du roi d’Asgard. Malheureusement, les deux amis sont doués pour se mettre dans l’embarras et un dernier accident va bouleverser leur destin. Amora évincée de la cour, Loki pressenti comme le futur ennemi d’Asgard, tout ça n’est pas glorieux pour les deux sorciers.

Quelques années plus tard, suite à une nouvelle bourde politique, Loki est envoyé sur Terre pour aider des humains à résoudre une enquête mystérieuse au sujet d’une série de meurtres. Puni par son père pour son talent à mentir et à voler, il est aussitôt arrivé sur Midgard qu’il veut déjà repartir. Il faut dire qu’il ne prend absolument pas au sérieux ni l’enquête ni ses nouveaux collègues humains. Plongé dans le XIXème siècle londonien, Loki fait la rencontre de Mme S, de Theo, des agents indépendants qui recherchent des traces de magie extraterrestre, et d’un agent de police. Aidés à distance par Odin, ils connaissent l’existence d’Asgard et des extraterrestres, ce qui ne semble pas impressionner Loki.

Celui-ci rechigne à les aider sur leur nouvelle affaire dans laquelle un nombre impressionnant d’êtres humains semblent avoir été tués par la magie, magie qui ne devrait pas pouvoir exister sur Midgard. Découvrant peu à peu la société humaine, Loki ne descend cependant pas de son piédestal, prenant de haut ses interlocuteurs. Heureusement que cela amuse Theo qui semble connaître bien des choses sur Loki, ce que ce dernier n’arrive pas à expliquer, ne connaissant pas la mythologie et autres légendes sur Terre. Dans l’idée de renverser la situation en sa faveur, Loki se prend tout de même d’affection pour son nouvel ami. Mais, Loki reste loyal qu’en une seule personne : lui-même.

Ce retour aux sources permet de retrouver le personnage à ses débuts dans les films Marvel, avec toute la prétention et l’ironie dont est capable le personnage. En recherche constante de reconnaissance, il ne devient finalement le méchant de ses histoires que parce qu’il croit être condamné à le devenir, non pas parce qu’il veut être craint. Finalement, ses envies et ses obsessions restent profondément humaines, ce qui rend Loki toujours aussi complexe et passionnant à décortiquer et à suivre. Ce roman étant un préquel des films, nous savons bien qu’il ne proposera pas un grand happy end pour Loki mais une sorte de remise en question et une estimation de ses pouvoirs et de sa force.

La dernière confrontation entre lui et Odin est assez décevante, ce père gardant toujours une préférence pour l’un de ses fils, mais c’est logique au vu des événements suivants. Si ce roman n’est pas des plus surprenants, on prend véritablement plaisir à suivre Loki dans sa première aventure sur Terre. Theo se révèle être un personnage très intéressant pour ses différences et sa compassion, et on est évidemment touché par ce qui lui arrive. En version audio, l’immersion est encore plus grande grâce à la lecture d’Alexis Victor qui est la voix française officielle de Loki dans les films Marvel. Quelle joie dès les premières phrases d’entendre cette voix qui nous met immédiatement dans l’ambiance et dans l’univers global des super-héros. merci donc à Audiolib et à NetGalley pour cette lecture qui met à l’honneur notre dieu de la malice.

Tu es déjà le méchant de toutes les histoires, Loki, expliqua-t-elle en rabattant son voile sur son visage. Pourquoi ne commencerais-tu pas enfin à jouer ton rôle ?

On retrouve complètement le personnage à ses débuts dans les films Marvel, Loki est fourbe, cynique et en grande demande de reconnaissance. Son aventure à Londres au XIXème siècle est sympathique avec des personnages intéressants comme Theo. Seul hic : le manque de surprise, l’intrigue n’est effectivement pas très étonnante.

Sortie Audiolib : 26 mai 2021
Sortie originale : septembre 2019
9h19 / 416 pages

Loki est aussi présent en série

Loki saison 1

6 commentaires sur « Loki : Les Racines du mal, Mackenzi Lee »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s