Note : 4 sur 5.

La Cité de Savoriur est en danger : l’armée de Mellor-an avance et pourrait bien devenir une ennemie mortelle. Afin de protéger la cité, deux frères sont choisis pour leurs qualités intellectuelles et physiques. L’un professeur, l’autre capitaine, Aësmi et Learbris pourraient bien être l’espoir du continent.

À l’idée de me plonger dans un roman fantasy indépendant porté par ses forces politique, militaire et universitaire, j’ai vite sauté le pas. Je remercie Emmanuel Bourgoin pour l’envoi de son roman auto-édité dont je n’avais pas encore entendu parler. Et pourtant, Frères de Savoriur a beaucoup de choses à offrir tant au niveau des idées que de l’intrigue plus mouvementée avec une guerre qui pourrait bien éclater.

Professeur dans la cité de Savoriur, Aësmi est perçu comme un original avec ses idées anticonformistes et ses méthodes nouvelles d’enseigner et de converser. Invité à l’un des conseils politiques, l’enseignant découvre bientôt les failles de Savoriur et surtout la menace de l’armée Mello-ran, un royaume lointain qui n’est même pas étudié dans la cité et qui pourrait bientôt attaquer leur territoire. Son frère Learbris, capitaine et Homme-lige de la reine, prend très au sérieux cette menace. Avec Aësmi, il est bientôt affublé d’une quête de la part de la reine afin de protéger Savoriur et de prévenir des potentiels assauts de Mello-ran.

On retrouve les codes de la fantasy : royauté, intrigues politiques et de cour, stratégies militaires et combats, quête pour la survie du royaume, magie, etc… Frères de Savoriur va réussir à se démarquer par sa culture très cosmopolite. Siège de l’enseignement, Savoriur abrite une multitude d’étudiants et de professeurs de tout horizon et découvrent ou enseignent leur histoire empreinte de différentes cultures et coutumes. Le savoir est une force importante et le rôle d’Aësmi est de permettre à ses élèves de le cultiver. Et même si ses méthodes sont étonnantes, voire déconcertantes, il réussit à insuffler cette envie de développer sa propre identité et d’appréhender le mélange de cultures.

Le début du roman a toutefois été un peu difficile pour moi. L’atmosphère décontractée m’a un peu déconcerté, ayant souvent du mal lorsque l’humour semble très présent dans un roman fantasy. On est plus dans un esprit de camaraderie avec Aësmi qui a du mal à se remettre de sa soirée arrosée de la veille que d’une histoire très sérieuse dans laquelle la quête du héros est immédiatement révélée. Le caractère d’Aësmi parait effectivement assez fantasque en comparaison des autres universitaires, ce qui pourrait donner le ton du roman. Seulement, les menaces contre le continent se font rapidement sentir avec les politiques de Savoriur qui s’inquiètent et se retrouvent pieds et poings liés par le dilemme que leur potentiel ennemi leur impose.

Dès ce moment, j’ai été davantage convaincue par le roman avec deux frères très différents l’un de l’autre, une mission pour la survie de Savoriur et une quête plus personnelle et intérieure pour Aësmi. La dynamique entre les deux frères fonctionne très bien, les deux se séparant bientôt pour effectuer leurs tâches respectives. La menace extérieure magique devient alarmante et nous rend de plus en plus fébriles. L’humour reste présent sans prendre le pas sur l’intrigue principale qui se compose de sujets forts et déterminants pour la survie du continent.

Si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au départ dû à son atmosphère décontractée, je me suis ensuite laissée porter par le mouvement grâce à des personnages bien sympathiques et une intrigue qui ne manque pas de mystères et d’enjeu.

Sortie : juin 2020
650 pages

Du même auteur

Facettes et Luminem (2021) nouvelles

Un commentaire sur « Frères de Savoriur, Emmanuel Bourgoin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s