Une expérience qui ne vous demande que vos oreilles et votre cerveau pour plonger dans la série audio française Canal+ entre science-fiction, anticipation et approche de la fin du monde.

Série audio
3 saisons de 27 épisodes d’environ 10 minutes chacun
2017-2020
-> terminée
sur Canal+

VIDÉO - Un Valentinois est l'auteur de "Calls", la nouvelle série sensation  de Canal+

Saison 1

Note : 4.5 sur 5.

Une série dans laquelle il faut se concentrer seulement sur ce que l’on entend, ça peut faire peur de prime abord. On n’a pas l’habitude de ce genre de contenu et c’est bien pour ça que j’ai attendu aussi longtemps avant de me lancer. Et maintenant, je me demande bien pourquoi je ne me suis pas décidée avant.

Le premier épisode a été une énorme claque. Suivant une conversation téléphonique entre un couple séparé par la distance entre New York et Paris, nous allons suivre leur soirée au téléphone qui devient de plus en plus inquiétante. Sur base de sf, la série joue avec nos nerfs et notre imagination afin que l’on soit pris par l’histoire et que l’on imagine tout un tas d’éventualités. Si vous avez une imagination débordante, il y a de grandes chances pour que vous soyez totalement convaincus par Calls.

Après un tel premier épisode qui nous met immédiatement dans l’ambiance, il est dur de faire aussi bien. Certains épisodes seront moins intéressants mais globalement, tous ont leurs qualités propres et leur histoire particulière. Mais, y a-t-il un lien entre tous ces courts récits ? Suivant toujours les conversations audio à partir de téléphones, talkie walkies, micros, enregistrements, nous sommes véritablement plongés dans la vie des personnages, ces derniers vivant le plus souvent quelque chose de critique.

Les histoires se passant généralement dans les années 2026-2028, on s’inquiète autant que l’on se captive pour les événements désastreux auxquels ils font face et qui ne se déroulent pas si loin de notre propre temporalité. La bande son et l’ambiance des images – parce qu’il y en a tout de même – sont parfaites pour rendre l’immersion encore plus réussie.

Le lien qui se crée bientôt entre les épisodes est vraiment ingénieux et on se prend à échafauder quelques théories qui peuvent au départ paraître fantasques avant de comprendre enfin la finalité de toute cette histoire.

Calls»: Le frisson est toujours au bout du fil grâce au «found footage» à  la française

Saison 2

Note : 3.5 sur 5.

Il est difficile de passer après une très bonne saison 1. Pourtant, la 2 commence fort, rappelant le schéma narratif du pilote de la série. Calls a toujours de bonnes qualités mais malheureusement, cette deuxième saison n’est pas au niveau de la première. Les intrigues sont moins sf et plus abruptes sans parfois de réelle fin – avant que l’on ait certaines révélations dans les épisodes suivants.

C’est un peu plus difficile à appréhender, les liens avec la saison 1 étant bien là mais honnêtement, il faut réussir à suivre. Mieux vaut avoir en tête les intrigues et les personnages de la première saison pour réussir à tout comprendre de cette suite. Les indices quant à une potentielle connexion dans les histoires sont minimes, ils se retrouvent souvent dans les noms des personnages. On comprend rapidement que Rose reste un protagoniste clef afin de comprendre le lien entre les personnages et les événements tragiques qu’ils subissent.

Car, clairement, les protagonistes n’ont pas la vie facile, loin de là. On frôle toujours le surnaturel tout en explorant des sujets réalistes forts et difficiles comme le meurtre, le viol, la violence familiale, la folie, etc. Sans l’effet de surprise de la saison 1, celle-ci perd quelque peu en intensité et n’est pas aidée par quelques épisodes plus moyens que d’autres et parfois poussifs malgré leur courte durée. C’est moins prenant et intense, et en même temps, c’est bizarrement addictif.

On reste attentif à chaque bruit, à chaque parole, et on essaye de comprendre le lien entre toutes ces histoires. Les théories autour de la série deviennent bientôt presque plus passionnantes que les épisodes en eux-mêmes, mais on ne peut pas nier la qualité du scénario global. Et puis, les acteurs reconnus dans le cinéma français – Karine viard, Lambert Wilson, Ramzy Bedia, Laure Calamy, Charlotte Le Bon, etc… – sont excellents et très bien dirigés afin que l’on se sente immergé au maximum dans ces diverses intrigues.

Calls sur CANAL+ : avez-vous reconnu les actrices et acteurs derrière les  voix du chapitre 3 ? - AlloCiné

Saison 3

Note : 4 sur 5.

Calls se conclue avec une troisième saison qui reprend les bons points de la première et les quelques faiblesses de la deuxième. Les histoires sont souvent plus impactantes, comme celle au sujet de la sur-présence des technologies qui amènent des enfants à être observés sans qu’ils ne comprennent que c’est mal, ou encore cette femme à la recherche de sa fille disparue depuis des années.

On replonge davantage dans la science-fiction par rapport à la deuxième saison et on retrouve donc davantage l’ADN de la série audio. Nouveauté dans cette saison 3 : quelques images. Effectivement, des épisodes laissent apparaitre de temps à autre des photographies, des enregistrements vidéo, des messages écrits et photographiés. Ça peut apporter un certain plus, jusqu’à ce que Calls en use de manière décevante.

La conclusion de la série s’effectue en son et en image, ce qui est loin de ce qu’elle nous a proposé depuis le début. Ça enlève donc de son charme et de son attrait, surtout que la série nous perd un peu dans ses explications de science-fiction poussées. Comme dans la saison 2, il faut avoir tous les personnages en tête, surtout que les indices arrivent sur le tard et pas toujours quand on s’y attend. Ceci n’étant pas un mal, ça demande tout de même de rester très attentif et de garder en mémoire pas mal d’informations. La saison est plus courte avec globalement des épisodes plus réussis que la saison précédente.


Calls s’arrête en 2020 avec trois saisons. La première reste de loin la meilleure. Autre raison que l’effet de surprise, elle offre un grand pouvoir d’immersion et de tension. Les liens se créent petit à petit entre les intrigues, dynamique que va reprendre les deux saisons suivantes, même si ça doit être dur de tout suivre si vous ne regardez pas les trois saisons d’affilées. Les États-Unis propose leur remake US de Calls, les avis sont très mitigés mais il serait intéressant de faire la comparaison entre les deux versions.

4 commentaires sur « Calls (FR) – Saisons 1 à 3 »

    1. À savoir que les dialogues sont retranscrits à l’écran pour vraiment bien suivre l’histoire et être encore plus attentifs. Moi qui aime souvent faire autre chose en regardant la télé, je suis bien restée concentrée avec cette série.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s