Note : 4 sur 5.

Avec le désir de fuir un mariage forcé, Addie passe un pacte qu’elle aura tout le temps de regretter. Après trois cent ans à n’avoir aucune attache émotionnelle, aucune personne ne pouvant se souvenir d’elle, elle fait une étonnante rencontre dans une librairie. Quelqu’un serait-il dans la capacité de la voir réellement ?

Une jeune fille court pour échapper à la mort.

V.E. Schwab est une des auteures américaines de fantasy et fantastique jeunesse, avec Sarah J. Maas et Leigh Bardugo, très plébiscitées en ce moment. En France, elle connait une grande popularité grâce à sa trilogie Shades of magic et à sa duologie End. Et comme les deux autres écrivaines citées ci-dessus, V.E. Schwab a eu le désir de passer à une littérature plus adulte avec La Vie invisible d’Addie Larue. Personnellement, je n’ai lu de cette auteure que le premier tome de End, Vicious, il serait donc difficile de voir réellement des similitudes, outre des héros solitaires et cabossés par la vie.

Mais que vous ayez déjà lu ou non un livre de l’auteure, vous commencerez La Vie invisible d’Addie Larue avec curiosité et expectative. Il faut dire que le récit se démarque dès le début de tous les récits fantastiques actuels, on est vraiment dans quelque chose d’original et de palpable. C’est un véritable roman d’ambiance. Le hic avec ce genre d’œuvres est qu’on en arrive soit à accrocher tout de suite au style et à l’atmosphère mystérieuse et étrange, soit à trainer des pieds face à un rythme lent et contemplatif. Le fil non linéaire du récit avec une alternance chronologique accentue cet effet de ballade à travers les époques sans jamais d’accélération au niveau de l’intrigue.

Notre héroïne se présente dans plusieurs temporalités. On la rencontre d’abord dans son présent en 2014 à New York afin que l’on découvre son quotidien au côté de personnes qui ne peuvent la connaitre, et on sent très bien sa souffrance et sa solitude dues à la malédiction. On la découvre alors au sein de sa première époque afin de comprendre comment elle en est arrivée à pactiser avec le diable. Le talent de l’auteure est indéniable, on est plongé dans les méandres de l’héroïne et dans ses dilemmes.

Bien sûr, oublier, c’est triste. Mais être oublié, c’est être abandonné à soi-même. Et être la seule à se souvenir, c’est du pareil au même.

Mais, tout cela reste très calme, j’attendaiss de voir la suite, de voir si l’histoire allait prendre une autre dimension. Et c’est là que l’on rencontre de nouveaux personnages tout aussi intéressants qu’Addie avec leurs propres désirs, leurs propres blocages et leurs propres idées sur la vie. Ce roman est un véritable voyage intérieur dans lequel Addie va pouvoir enfin espérer être quelqu’un pour un autre, ne plus être seule, ne plus être oubliée. Le livre reste tout de même très long. 700 pages avec un rythme aussi lent, c’est parfois facile de décrocher surtout que la seconde partie du roman se révèle assez différente de la première et peut étonner, en bien ou en mal.

Ce qui reste dommage est le choix de centrer uniquement l’histoire d’Addie dans l’espace occidental. En trois cent ans d’existence, l’héroïne n’a que très peu voyagé, elle est restée cantonnée aux États-Unis et à l’Europe de l’ouest, ce qui est étrange, voire bancal, au vu de son désir de liberté et d’aventure. Ça aurait été plus intéressant de découvrir davantage de cultures même si ce manque de prise de risque du personnage peut coller avec son flegme habituel. Merci à NetGalley et à Lumen pour cette lecture.

Au plus profond d’Addie résonne l’habituelle mise en garde. Mais, ces temps-ci c’est une balise de plus en plus petite, un phare vu de trop loin pour être efficace.

Un véritable roman d’ambiance qui intrigue dès les premiers mots. C’est palpable, contemplatif et profond. Reste que le rythme reste assez lent et que j’avais envie qu’on arrive à quelque chose de plus concret. Mais le style de V.E. Schwab est très convaincant dans un registre plus adulte.

Sortie française : 3 juin 2021
Sortie originale : 6 octobre 2020
697 pages

De la même autrice

Evil
Vicious tome 1 (2013)
Vengeful tome 2 (2018)

10 commentaires sur « La Vie invisible d’Addie Larue, V.E. Schwab »

  1. J’ai pu voir passer quelques avis mitigés en raison du rythme, mais à la manière dont tu présentes cet aspect, je pense que ça pourrait vraiment me plaire. J’aime cette idée de se balader dans les méandres de l’histoire 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Il faut accrocher à ce genre de rythme languissant avec qu’une histoire qui tourne autour d’un ou deux personnages.
      Par contre, on ne voyage pas beaucoup dans l’histoire, on est surtout en 2014 et au début de la malédiction d’Addie trois ans cent avant.

      Aimé par 1 personne

  2. Qu’ont tous ces auteurs a vouloir à vouloir offrir des œuvres ‘adultes’ ? Surtout que vu mes mésaventures récentes, cet argument me fait plus peur qu’autre chose. D’autant plus que je n’ai pas plus apprécié que cela le premier tome de Shades of Magic. Malgré tout, je reste curieux et tu es le premier avis aussi nuancé que je lis. Si l’occasion s’y prête, je tenterais cette lecture 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Bonne question, apparemment, elles veulent évoluer avec le public qui a grandit avec leurs livres.
      Je peux comprendre que ça puisse te refroidir, Sarah J. Maas et Leigh Bardugo n’ont pas vraiment réussi ce virage, je suis effectivement plus nuancée avec V.E. Schwab (même si j’ai préféré La Neuvième Maison à La Vie invisible d’Addie Larue tout de même).

      Aimé par 1 personne

  3. Je n’avais pas forcément accroché à l’autrice en jeunesse et vu ce que je pense des auteurs anglais voulant passer du jeunesse à l’adulte j’étais déjà un peu frileuse. Les problèmes de rythme que tu évoques achèvent de me dire que je ferais mieux d’éviter 😅
    Merci pour cette chronique éclairante !

    Aimé par 1 personne

    1. Si le fait que la psychologie et l’évolution des personnages soient privilégiés face au rythme ne te dérange pas, il y a des chances pour que tu l’apprécies. Ça reste très contemplatif et donc, pas fait pour tout le monde.

      J'aime

  4. Je suis actuellement entrain de le lire, et je dois dire que j’ai faillit abandonné parce que le rythme est trop lent. Après je suis une impatiente du coup je me suis mise au défi de le lire pour me prouver que je peux être patiente aha x)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s