Note : 4.5 sur 5.

Par un petit tour de passe-passe, le dieu de la malice réussit à échapper aux Avengers suite à la bataille de New-York. Mais rattrapé par l’organisation en charge de la gestion du Temps, Loki va devoir puiser dans ses pouvoirs et ses astuces pour prouver sa valeur et attraper un mystérieux variant.

CASTING
Tom Hiddleston : Loki
Owen Wilson : Mobius
Sophia Di Martino : Sylvie
Gugu Mbatha-Raw : Ravonna Renslayer
Wunmi Mosaku : Chasseuse B-15

6 épisodes
2021-
-> renouvelée pour une saison 2
sur Disney+


– Tu crois que ce qui fait d’un Loki un Loki, c’est le fait que nous soyons condamnés à perdre ?
– Non. Nous pouvons perdre. Parfois douloureusement. Mais, nous ne mourrons pas. Nous survivons.


Tumblr

Une grande créativité pour les nouvelles séries Marvel

On peut avouer que la plateforme Disney+ met le paquet quant à ses séries Marvel inscrites dans la phase 4 du MCU. WandaVision, un ovni sériesque, possède sa propre patte visuelle et ses thèmes bien à elle, notamment l’éloge des sitcoms et les différentes phases du deuil. Falcon et le Soldat de l’hiver, plus conventionnelle, reste toutefois une série d’espionnage très bien réalisée entre ses scènes de combats et son travail sur le contraste des couleurs présent dans des plans parfaitement travaillés.

Et Loki ne déroge pas à cette décision de donner à Marvel un rendu bien plus satisfaisant, que ce soit dans son look ou dans son scénario. Non mais, quel kiff cette série ! C’est à se demander ce que faisaient les réalisateurs des films depuis plus de dix ans. Hormis certains longs métrages comme Thor : Ragnarok ou Black Panther qui possèdent leur propre identité visuelle, le reste est assez homogène et calibré pour offrir du divertissement et de l’action, sans forcément travailler en profondeur le visuel et les enjeux de l’histoire. Avec Loki, on a les deux, même si l’identité Marvel est toujours présente.

Kate Herron, qui a réalisé la saison en intégralité, a fait un travail remarquable. Les cadres, les mouvements de caméras, la photographie, les couleurs, les décors, tout cela montre une envie de proposer quelque chose de nouveau et de qualité. Le Tribunal des Variations Anachroniques, dit le TVA, en est un parfait exemple. Dans un style qui mélange béton et matériaux plus nobles, le lieu attire tout de suite l’œil avec ses objets bien sixties et sa profondeur en question d’espace.

Rien n’est laissé au hasard entre les motifs aux murs, les plafonds ornementés et les entrées de lumière. Les plans en général sont magnifiques et on se souviendra particulièrement d’une planète intrigante par ses tons mauves sur laquelle un magnifique plan-séquence met certains de nos personnages en difficulté.

Someone end humanity, please

Des personnages non interchangeables qui ont tous une importance

Loki ne se démarque pas seulement grâce à son visuel impeccable et diversifié. L’histoire tient très bien la route tout en ouvrant les portes au nouvel enjeu de taille de la phase 4. Et le scénario ne propose pas seulement des bonnes scènes d’action, même si elles sont peu nombreuses, et des péripéties passionnantes et qui tiennent la route. L’une des grandes forces de Loki est sa courte panoplie de personnages.

Loki est évidemment celui qui brille le plus et cela fait vraiment du bien de le voir sur le devant de la scène. Présent en second rôle dans plusieurs des films, il peut ici vraiment se révéler et montrer que, comme on aurait pu s’en douter, Loki n’est pas un vrai méchant. C’est plutôt un narcissique en manque de reconnaissance qui choisit d’embrasser ce destin parce que tout le monde s’est accordé à le lui donner depuis le début. Tom Hiddleston est parfaitement à l’aise dans ce rôle, il réussit même à lui offrir une nouvelle dimension bien plus psychologique, comme l’atteste le premier épisode avec la prise de conscience de son destin. Il reste toutefois le dieu de la malice et, comme toujours, il use de sa magie pour se sortir des situations les plus délicates. Est-ce que le TVA sera assez puissante pour le retenir ?

Mobius, l’un de ses agents, le croit, n’étant absolument pas naïf au sujet de son nouveau captif, le variant Loki. La dynamique entre les deux hommes, propre à un buddy movie, est très plaisante. Owen Wilson joue très bien le mec relax qui attend tout de même des résultats. Sylvie, autre grand personnage de la série, se révèle d’abord comme un autre pan de la personnalité de Loki, jusqu’à réussir à s’en détacher, les deux personnages ayant vécu deux existences totalement différentes. L’évolution de leur relation intrigue mais finalement, elle est totalement logique. Les autres variants apportent tout autant de fun que d’approfondissement à cet univers temporel, en ajoutant quelques touches absurdes très sympathiques.

La juge Ravonna est un personnage double assez intéressant, même son revirement semble être un peu trop rapide. Et Chasseuse B-15 manque un peu de présence pour que l’on s’y intéresse vraiment, étant de plus très caricaturale dans les premiers épisodes.

Loki tập 3 đẩy vị thần Marvel vào chỗ chết, hành động nghẹt thở trước cái

L’humour Marvel laisse sa place au drame psychologique autour d’anti-héros

Mais, en six épisodes, la série aura réussi à nous présenter et à nous attacher à plus de personnages que dans cinq ou six films Marvel réunis. Le problème avec Marvel est de rassembler beaucoup de personnages et de ne prendre que peu de choses au sérieux. Rares sont alors les protagonistes à avoir de vrais buts et de vraies failles ou résolutions psychologiques. Tout se prête rapidement à la rigolade.

Loki ne manque pas de répliques comiques mais, comme WandaVision et Falcon et le Soldat de l’hiver, elle va au bout de son propos et n’a pas peur d’aller vers quelque chose de plus psychologique et de plus dramatique. Tous les personnages ont leur moment de doute, et tous essayent de le surpasser à leur manière. Et tout cela a un sens dans l’histoire et n’est pas fait en vain rien que pour remplir un épisode.

Loki permet également de dire définitivement au revoir à la phase 3 et à l’affrontement contre Thanos, ce dernier étant vu pour beaucoup comme difficile à surpasser dans l’avenir. Mais, la série compte bien prouver qu’il y a pire que Thanos et les pierres d’infinité à combattre dans l’univers. Bien pire. Ces questionnements autour du temps ouvre les portes à plus d’une difficulté future pour nos Avengers et autres alliés des super-héros. Que ça soit Loki qui mette véritablement en place ce pan de l’univers Marvel est plus que satisfaisant, même si Wanda le sous-entendait déjà dans sa propre série.

Cela amène à la découverte d’un des grands méchants de la phase 4. Convaincant ? Oui et non. Celui-ci nous raconte son histoire, pour que l’on ne soit pas trop perdu face à cet illustre inconnu… sauf si vous êtes amateurs des comics. Dans ce cas-là, le personnage vous dira évidemment quelque chose et vous comprendrez la tournure que prend le MCU. Pour les autres qui ne regardent que les films et les séries, c’est bien plus obscur. Mais, pourquoi pas ! Il aurait été juste plus intéressant d’avoir un personnage qui sorte des sentiers battus et ne propose pas un ermite bizarre à la limite de la folie, ce qui vu et revu. Heureusement, cet ennemi devrait être bien différent par la suite.


Vu que Loki est mon personnage préféré des films du MCU, je savais que j’allais aimé cette série et j’ai tout de même été plus que surprise. Si vous avez aimé Loki dans les films, aucun doute que vous tomberez sous son charme ici. Pour les autres, ce sera pour la plupart le même résultat ! Hormis son anti-héros principal, la série a bien d’autres choses à offrir comme le reste des personnages qui ont tous leur utilité, la réalisation qui ne manque pas de créativité et le scénario qui arrive à tenir debout. Et ce n’était pas forcément gagné avec des bases quelque peu fragiles en ce qui concerne les voyages dans le temps dû aux films précédents. La saison se termine avec plus d’une interrogation, elle arrive même à faire mal au cœur. Mais, je saute de joie en découvrant que l’aventure ne s’arrête pas là. Et oui, Loki aura droit à une deuxième saison !

D’autres séries Marvel
Agents of SHIELD
saison 1
saison 2
saison 3 + Slingshot
saison 4
Falcon et le Soldat de l’hiver
WandaVision

Loki est présent aussi en littérature
Loki : Les Racines du mal de Mackenzi Lee

Retrouvez Wunmi Mosaku dans The End of the f***ing world
saison 1

https://media.melty.fr/article-4517913-raw/media.gif

9 commentaires sur « Loki – Saison 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s