Note : 4 sur 5.

Son mari assassiné, Lisey devient l’héritière d’un écrivain célèbre qui comptait plus d’un fan étrange, voire même fou furieux. Harcelée par l’un d’eux, elle se remémore également ses souvenirs avec Scott et les révélations de ce dernier sur sa part plus sombre et surnaturelle.

CASTING
Julianne Moore : Lisey
Clive Owen : Scott
Joan Allen : Amanda
Jennifer Jason Leigh : Darla
Dane DeHaan : Jim Dooley

Mini-série
8 épisodes
2021
sur AppleTV+


– Ces histoires sont tout ce que j’avais. Mais maintenant, je t’ai toi.


Avancer vers l’inconnu après un deuil

En films ou en séries télévisées, on ne compte plus le nombre d’adaptations de romans de Stephen King. Début 2021, on a déjà eu droit à The Stand, mini-série peu convaincante centrée sur l’histoire du Fléau. AppleTV a parié sur un autre roman bien moins connu de l’auteur américain des plus prolifiques. Si l’intrigue d’Histoire de Lisey vous est inconnu, vous retrouverez toutefois les thèmes chers à King : la mort, le deuil, le mystère fantasmagorique, le danger surnaturel et la lutte du bien contre le mal.

Endeuillée suite à la mort brutale de son mari Scott, écrivain célèbre, Lisey peine à avancer seule dans cette maison maintenant bien vide. Harcelée par un fan qui compte bien récupérer les premiers manuscrits non publiés de Scott, Lisey est prête à se défendre contre cet homme dangereux. Mais que faire contre les monstres invisibles ? Sa sœur Amanda semble être victime d’un mal qu’elle ne peut déceler et Scott n’est pas parti sans lui avoir révéler son secret, celui qui le liait à des forces mystérieuses.

Tentant de démêler tout ça, Lisey accepte volontiers le jeu d’énigmes laissé par son mari qui pourrait lui ouvrir les portes de la délivrance. Contrairement à beaucoup d’autres œuvres de Stephen King, celle-ci regorge d’amour fusionnel et les moments passés entre Lisey et Scott sont touchants de tendresse. L’amour sororal est également bien mis en avant avec ce trio de sœurs qui se serre les coudes tout en n’ayant pas peur de se rentrer dedans pour mettre tout sur la table, griefs comme déclaration d’amour.

Apple TV+ reveals first look at “Lisey's Story” from creator Stephen King -  Apple TV+ Press (UK)

Un scénario qui appelle plus à ressentir qu’à voir, quitte à être lent

A l’instar des récentes adaptations en série comme The Stand ou Castle Rock, Histoire de Lisey met du temps à dévoiler son intrigue. Propre qu rythme des romans de King qui foisonnent de descriptions, on se retrouve avec une mini-série contemplative qui donne plus d’importance au ressentis émotionnels des personnages qu’à l’action en elle-même.

Cela produit un effet de lenteur qui rebutera certains et en émerveillera d’autres, mais globalement, il faut parfois ronger son frein avant d’avoir des réponses. Celles-ci sont dans la lignée de ce que fait habituellement l’auteur avec ce monde surnaturel fantasmagorique tout aussi merveilleux que mortellement dangereux. Ce dernier est particulièrement envoûtant par ses décors, sa lumière et ses personnages vraiment particuliers.

Au niveau visuel, la mini-série est particulièrement réussie, AppleTV+ démontre une nouvelle fois ses compétences avec une réalisation propre et soignée et des environnements qui répondent bien à l’état psychologique des personnages.

Le casting reste sa grande force

Nous-mêmes confrontés aux dilemmes intérieurs des protagonistes, nous prenons plaisir à découvrir quel chemin ils décident de prendre et avec qui. Si Histoire de Lisey intrigue grâce à sa réalisation et à son scénario mystérieux, elle est également grandement aidée par ses acteurs chevronnés. Julianne Moore est toujours aussi solaire, même dans cet état de transition propre au deuil d’un être cher. Aussi touchante que forte, Lisey étonne par sa combativité.

Clive Owen est très convaincant dans ce rôle à la force tranquille dont l’esprit tourmenté par les souvenirs de son enfance et par son don est constamment dirigé vers Lisey, l’amour de sa vie. Dane DeHaan est des plus inquiétants dans ce rôle où la folie du personnage est plus que palpable, sans parler de cette violence qu’il déverse sans crier gare. Et, difficile de ne pas être épaté par l’interprétation de Joan Allen, la sœur dépressive de Lisey. Dans les premiers épisodes, l’actrice est assez méconnaissable et on ressent parfaitement ses émotions même (surtout) dans son état apathique.

Les autres personnages secondaires sont plus oubliables mais on prend plaisir à retrouver Jennifer Jason Leigh en sœur cadette revêche et Ron Cephas Jones dans un tout autre rôle que celui dans This is us.


Histoire de Lisey peut se vanter, comme la majorité des séries originales AppleTV+, d’avoir un casting reconnu et une réalisation soignée. Les plans à Naya Lune et dans la maison de Lisey – quand elle plonge dans l’eau notamment – sont très beaux et rajoutent une vision métaphorique à l’histoire de base, mettant bien en avant la manière de gérer un deuil. Malheureusement, l’histoire ne suit pas toujours, certains épisodes n’avancent pas, on se retrouve vraiment dans le schéma classique des adaptations fidèles des romans de Stephen King où il faut attendre 3, 4, voire 5 épisodes, pour commencer à avoir des réponses et un avancement dans l’histoire. Cela fait d’Histoire de Lisey une mini-série contemplative assez sympathique mais loin d’être inoubliable et indispensable à regarder.

D’autres adaptations de romans de Stephen King
Castle Rock
saison 1
The Stand

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s