Serum épisode 5, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

1773 : Mesmer invente l’hypnose
1886 : Freud invente la psychanalyse
2012 : Draken invente le sérum
Traqué par la police, le Dr Draken persiste à vouloir comprendre le lien entre les visions d’Emily et l’enlèvement du couple Singer. De son côté, le détective Lola Gallagher, abandonnée par sa hiérarchie, remonte la piste. Mais des zones d’ombres subsistent et mettent en péril son enquête. Pendant ce temps, leurs ennemis invisibles poursuivent leur plan machiavélique. Lola ira-t-elle jusqu’au bout ? Au prix de quels sacrifices ?

Continuer la lecture « Serum épisode 5, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza »

Serum épisode 4, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

1773 : Mesmer invente l’hypnose
1886 : Freud invente la psychanalyse
2012 : Draken invente le sérum
Traqué par la police, le Dr Draken persiste à vouloir comprendre le lien entre les visions d’Emily et l’enlèvement du couple Singer.

De son côté, le détective Lola Gallagher, abandonnée par sa hiérarchie, remonte la piste. Mais des zones d’ombres subsistent et mettent en péril son enquête.
Pendant ce temps, leurs ennemis invisibles poursuivent leur plan machiavélique. Lola ira-t-elle jusqu’au bout ? Au prix de quels sacrifices ?

Continuer la lecture « Serum épisode 4, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza »

Les Archives de la police scientifique française, Gérard Chauvy

En 1910, alors que les crimes des « apaches » hantent les esprits et que Clemenceau vient de créer les brigades du Tigre, Edmond Locard, l’un des pères de la criminalistique, fonde, à Lyon, le premier laboratoire de police scientifique au monde.Grand amateur de Sherlock Holmes, Locard a résolu des dossiers extraordinaires sur lesquels revient cet ouvrage : le corbeau de Tulle, l’affaire Gaumet, le singe cambrioleur démasqué grâce à… ses empreintes digitales !
Grâce à de nombreux documents inédits reproduits ici, c’est à une plongée au coeur des secrets de l’enquête que nous invite cet ouvrage. La collection étonnante des objets du laboratoire de Locard conservée à Lyon, y tient une bonne place, illustrant les tout premiers pas des méthodes d’identification, ainsi qu’un reportage au coeur de l’INPS aujourd’hui.

Continuer la lecture « Les Archives de la police scientifique française, Gérard Chauvy »

Serum épisode 3, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

1773 : Mesmer invente l’hypnose
1886 : Freud invente la psychanalyse
2012 : Draken invente le sérum
Malgré l’aide précieuse du docteur Draken, qui a décodé une partie des visions d’Emily, le détective Lola Gallagher n’a pas réussi à empêcher l’enlèvement du couple Singer. Qui est caché derrière ce kidnapping ? Depuis quelques jours Draken est introuvable. Pourquoi cette soudaine disparition ? Qu’est-il arrivé à Emily ?

Continuer la lecture « Serum épisode 3, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza »

À rebours, Joris-Karl Huysmans

Des Esseintes : Le héros fin de siècle par excellence ! Cynique, misogyne et romantique à l’extrême. Aristocrate oisif, isolé, il se livre à une méditation sur l’existence, l’art, la religion, les femmes… Il fouille l’expérience de l’ennui jusqu’à l’écoeurement. Son acuité intellectuelle de même que le raffinement de ses sens lui font mépriser le vulgaire tout en éprouvant l’inévitable souffrance d’une sensibilité trop aiguisée.

Continuer la lecture « À rebours, Joris-Karl Huysmans »

Serum épisode 2, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

1773 : MESMER INVENTE L’HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM
Une injection. Sept minutes pour accéder au subconscient d’Emily Scott. Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques. Quelques jours pour empêcher le pire. Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

Continuer la lecture « Serum épisode 2, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza »

L’Amour est déclaré, Nicolas Rey

Nicolas est un anti-héros, autrefois accro à l’alcool, à la cocaïne et aux médicaments. Après ce « léger passage à vide », il s’était fermement résolu à ne plus céder à aucune substance destructrice. Jusqu’à son idylle irrépressible et décalée avec Maud. Pleine de vie jusqu’à l’arrogance, affranchie de nombreux codes sociaux, avide de sexe mais dédaignant le couple, Maud incarne typiquement le genre de femme dont on ne se remet jamais. Et l’amour n’est-il pas la plus dangereuse des addictions ?

Continuer la lecture « L’Amour est déclaré, Nicolas Rey »

La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette

« Je vais vous faire un aveu que l’on n’a jamais fait à un mari… » Sincère, tourmentée, la princesse de Clèves ne parvient plus à taire ses sentiments. Elle brûle d’amour depuis trop longtemps pour le duc de Nemours, l’un des plus beaux fleurons de la cour d’Henri II. Son désir est ardent ! Désespéré ! Mais elle a juré fidélité à son époux, le prince de Clèves. Elle aspire au bonheur et ne peut brader sa vertu. Elle veut aimer sans trahir… Cruel dilemme ! Faut-il donc renoncer au monde ? Faire ainsi le malheur d’un mari et d’un amant ? La mort est-elle préférable aux affres de l’amour ? Du mariage au déchirement, de la pudeur au sacrifice… Madame de La Fayette exprime jusque dans ses plus impudiques silences la langue subtile de la passion.

Continuer la lecture « La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette »

Serum épisode 1, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

1773 : MESMER INVENTE L’HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM
Une injection. Sept minutes pour accéder au subconscient d’Emily Scott. Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques. Quelques jours pour empêcher le pire. Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

Continuer la lecture « Serum épisode 1, Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza »

L’Âme du mal, Maxime Chattam

Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

Continuer la lecture « L’Âme du mal, Maxime Chattam »

Des souris et des hommes, John Steinbeck

Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.
– Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc. Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l’autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.
– Non, j’vous en prie, supplia-t-il. Oh, j’vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait.
Elle se débattait vigoureusement sous ses mains…
– Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j’ai encore fait quelque chose de mal. Il m’laissera pas soigner les lapins.

Continuer la lecture « Des souris et des hommes, John Steinbeck »

La Fausse maîtresse, Honoré de Balzac

Tombé sous le charme de Clémentine Laginska, la femme de son meilleur ami, le comte Thaddée Paz n’a pas d’autre solution que de s’inventer une maîtresse pour ne pas succomber à la tentation…
Un drame amoureux dans lequel le mensonge et la séduction tiennent les premiers rôles.

Continuer la lecture « La Fausse maîtresse, Honoré de Balzac »

Pelléas et Mélisande, Maurice Maeterlinck

Le Prince Golaud recueille à l’orée d’un bois une jeune fille dont il va faire son épouse. Mais c’est du frère de Golaud, Pelléas, que Mélisande tombe amoureuse, et le destin fatal qui pèse sur les personnages les mènera inévitablement à la désolation. La fable cependant n’est ici que prétexte à dérober au silence ses secrets. Universellement célèbres au début de ce siècle, grâce notamment à l’opéra de Debussy, les ombres de Pelléas et Mélisande nous reviennent dans leur innocence inquiète.

Continuer la lecture « Pelléas et Mélisande, Maurice Maeterlinck »

Trois petits drames pour marionnettes, Maurice Maeterlinck

Un vieillard et un étranger observent à distance le bonheur d’une famille et tardent à leur annoncer la mauvaise nouvelle dont ils sont porteurs. Alladine et Palomides tombent amoureux, enfermés dans les souterrains d’un château. Ygraine se révolte et tente de soustraire le petit Tintagiles à l’emprise d’une reine invisible. Maeterlinck publie en 1894 ces Trois petits drames pour marionnettes, triptyque qui remet génialement en cause les conventions dramatiques de son temps. Sa dramaturgie fait le lien entre l’imagination du spectateur et les zones énigmatiques que suggère le texte. Car seul le non-dit, le « drame de l’existence elle-même », importe à Maeterlinck.

Continuer la lecture « Trois petits drames pour marionnettes, Maurice Maeterlinck »

Ô mon George, ma belle maîtresse…, Alfred de Musset et George Sand

<< Ah, George, quel amour ! jamais homme n’a aimé comme je t’aime. Je suis perdu, vois-tu, je suis noyé, inondé d’amour ; je ne sais plus si je vis, si je mange, si je marche, si je respire, si je parle ; je sais que j’aime, je meurs d’amour, d’un amour sans fin, sans nom, insensé, désespéré, perdu, tu es aimée, adorée, idolâtrée jusqu’à mourir ! Et non ! je ne guérirais pas. Et non, je n’essaierai pas de vivre ; et j’aime mieux cela, et mourir en t’aimant vaut mieux que de vivre. >>
Alfred de Musset à George Sand, 1er septembre 1834

Continuer la lecture « Ô mon George, ma belle maîtresse…, Alfred de Musset et George Sand »