Les Grands Cerfs, Claudie Hunzinger

 

Pamina, habite en montagne avec son compagnon Nils. Elle se sait entourée par un clan de cerfs qui lui sont restés invisibles et mystérieux jusqu’à ce que Léo, un photographe animalier, construise dans les parages une cabane d’affût et qu’il lui propose de guetter avec lui. Tandis qu’elle observe et s’initie à la vie du clan, affrontant la neige, le givre, la grêle, avec pour équipement un filet de camouflage, une paire de jumelles et des carnets, elle raconte sa peur de la nuit, les futaies sous la lune, la magie de l’inconnu, le plaisir infini à guetter, incognito, l’apparition des cerfs, à les observer, à les distinguer et à les nommer : Apollon, Géronimo, Merlin… Mais au cours de ces séances de guet, elle va découvrir un monde plus cruel que celui du règne animal, celui des hommes, car un massacre se fomente…

 

Continuer la lecture de Les Grands Cerfs, Claudie Hunzinger

Au petit bonheur la chance !, Aurélie Valognes

 

Jean 6 ans , se retrouve confié à sa grand-mère, lors de la séparation de ses parents, en 1968. Sa mère part à Paris pour trouver un emploi et reviendra le chercher. Il se retrouve chez mémé Lucette, et une formidable histoire d’amour va se dérouler entre ces deux êtres qui vont apprendre à se connaître, à cohabiter et à s’aimer.

 

Continuer la lecture de Au petit bonheur la chance !, Aurélie Valognes

On ne peut pas tenir la mer entre ses mains, Laure Limongi

 

Comme le FLNC, Huma Benedetti est née en Corse en 1976, entourée des secrets de son histoire familiale, dans un climat de colère et de ressentiment muet. Mais tôt ou tard, les enfants devinent ce qu’on leur tait, et Huma aperçoit dans l’œil de ses ascendants le reflet du mystère soigneusement occulté.
Elle grandit dans une villa perchée sur un rocher, entourée d’une grand-mère acariâtre, d’une mère énigmatique et d’un père masquant sa sensibilité sous des kilos de muscles et de violence. Pour s’absoudre ou s’isoler, les parents confient leur fille en offrande à l’aïeule. Huma prend des leçons de piano, fait ses devoirs et partage même le lit d’une grand-mère qui la maltraite avec une âpreté curieusement vengeresse.
Au fil du roman, les histoires s’entrelacent, levant au fur et à mesure le voile sur le silence qui empoisonne trois générations. Que se passerait-il s’il était rompu ? La honte sur la famille ? Son implosion ? Pire encore ? De peur de révéler leur secret, ses gardiens assistent impuissants à la déliquescence de la famille et maintiennent entre eux une distance glaciale.
Cette distance, c’est aussi celle qui existe, géographique, irréductible, entre l’île et le continent reliés par le mystère d’une eau tour à tour brillante comme un miroir ou démontée comme une déesse vengeresse, une matière labile qui ne se laisse pas aisément appréhender. C’est aussi celle qu’entretiennent des tabous qui résistent au récit.

 

Continuer la lecture de On ne peut pas tenir la mer entre ses mains, Laure Limongi

L’Époipée : Il était un pois…, Nathalie Malbec

« Pois qui roule amasse de la mousse » et des histoires, en glissant de la main d’une petite fille pour atterrir, après bien des virages, dans celle crochue d’une multinationale avant de rebondir…
Des hommes se battront pour lui, des femmes succomberont à ses qualités, des mondes s’ouvriront pour élargir le champ des possibles car rien ne résiste à ce petit grain qui pourrait bien en changer la face…
Gourmandise, pois sauveur, filon vert, graine de fleur musicale, perle de l’océan indien… Pour qui le rencontre, il aura le 1er rôle.

 

Continuer la lecture de L’Époipée : Il était un pois…, Nathalie Malbec

Indélébile, Valérie Anvers

 

Le début de l’été. Un lieu paradisiaque, propice au farniente et au lâcher-prise. Pourtant…La cruauté d’un ciel parfait, la chaleur déjà lancinante, le vent qui tourne. Quatre hommes et deux femmes qui n’ont pas choisi de cohabiter, dont le seul point commun est de se retrouver coincés au milieu de nulle part. Sous le voile de la légèreté, chacun va bien malgré lui plonger dans son histoire et remonter à la surface des souvenirs qui conditionnent son présent. L’occasion d’une grande lessive… ou pas.

 

Continuer la lecture de Indélébile, Valérie Anvers

Des rêves infinis, Karen Thompson Walker

Dans la petite ville universitaire de Santa Lora, en Californie du Sud, une maladie mystérieuse plonge les habitants dans un sommeil persistant. C’est d’abord Mei, jeune étudiante d’origine chinoise, qui découvre sa colocataire Kara en état de sommeil profond, qu’elle fait évacuer à l’hôpital. C’est ensuite au tour de Libby et Sarah, deux jeunes sœurs dont la mère est morte peu après leur naissance, de voir leur père frappé du même mal. Puis ce sera Rebecca, atteinte par la maladie – alors qu’elle porte en elle un fœtus qui va se développer pendant toute la durée de l’épidémie – qui dort sans discontinuer depuis cinq jours. Toute la ville est exposée. L’hôpital n’a plus de lits disponibles, la bibliothèque est réquisitionnée, des tentes sont installées sur les pelouses. Le lieu est mis en quarantaine, des soldats armés barrent l’entrée et la sortie de la ville. Si bien que Ben et Annie, un couple d’enseignants, venus de Brooklyn avec leur nouveau-né ne parviennent pas à s’échapper et vont être frappés à leur tour.
Quand ils se réveillent, nombre d’entre eux se rappellent de leurs rêves, qu’ils croient prémonitoires. Mais peu à peu, comme dans le cas de Ben, on s’aperçoit que ce sont des souvenirs entremêlés de rêves. Et ces rêves, qui faisaient papillonner de façon énigmatique les paupières des dormeurs, sont peut-être des portes ouvertes sur des univers parallèles.

 

Continuer la lecture de Des rêves infinis, Karen Thompson Walker

L’Âme du violon, Marie Charvet

Un vieux luthier Italien au XVIIème siècle, un tsigane orphelin qui vit de sa musique sur les chemins de la France des années 30, une jeune femme bohème qui rêve de voir un jour ses toiles exposées dans le Paris contemporain et un PDG infatigable dont le cœur n’est touché que par les airs classiques qui résonnent dans son bureau new-yorkais : si différents soient-ils, ces quatre personnages ont en commun, un objet, le violon.

 

Continuer la lecture de L’Âme du violon, Marie Charvet