Black girl, Zakiya Dalila Harris

Assistante d’édition afro-américaine, Nella souffre du manque de diversité dans son travail. L’arrivée d’Hazel pourrait alors faire bouger les choses. Mais pourquoi Nella a bientôt l’impression que cette nouvelle employée va la mener à sa perte ?

Continuer la lecture « Black girl, Zakiya Dalila Harris »

Comptine mortelle, Anthony Horowitz

Alan Conway est un auteur à succès. Les lecteurs vénèrent son détective, Fidèle Staupert, et raffolent de ses enquêtes dans la campagne anglaise, véritables hommages à l’âge d’or des romans d’énigmes et à la reine du crime, Agatha Christie. Plus les fans achètent, plus sont éditrice, Susan Ryeland, sourit.
Mais le dernier roman de Conway n’est pas comme les autres. En s’y plongeant, Susan découvre que le manuscrit dissimule une bien sombre énigme et qu’il ne s’agit cette fois pas d’une fiction. Son auteur est en danger et Susan, éditrice devenue détective à son tour, doit déchiffrer le puzzle de cette comptine mortelle avant qu’il ne soit trop tard…

Continuer la lecture « Comptine mortelle, Anthony Horowitz »

L’Oeuvre du diable, Mark Edwards

Sophie Greenwood avait rêvé de ce job depuis sa plus tendre enfance. Pourtant, quand dès le premier jour, une rencontre troublante fait remonter à la surface des souvenirs qu’elle aurait préféré laisser enfouis au fond de sa mémoire, Sophie se demande si elle n’a pas commis une erreur en acceptant ce poste. Une erreur fatale. Le doute s’installe. Que manigance son ambitieuse assistante ? Qu’est-il arrivé à son prédécesseur ? Sophie se retrouve dos au mur lorsque son mari et sa fille sont pris à leur tour dans des événements cauchemardesques. Prise dans une course contre la montre alors que tout s’écroule autour d’elle, Sophie n’a plus le choix. Elle doit découvrir la vérité au sujet de son nouvel emploi… avant que celui-ci ne lui coûte la vie.

Continuer la lecture « L’Oeuvre du diable, Mark Edwards »

Illusions perdues, Honoré de Balzac

Illusions Perdues raconte le destin de deux amis, l’imprimeur David Séchard et le poète Lucien de Rubempré. L’un restera à Angoulême, l’autre partira pour Paris à la recherche de la gloire. Comédie des moeurs provinciales et parisiennes, fresque sur les milieux de la librairie, du théâtre et du journalisme à Paris aux alentours de 1820, ce roman est plus qu’un roman. Il est tous les romans possibles. En lui coexistent l’épopée des ambitions déçues, le poème lyrique des espérances trompées, l’encyclopédie de tous les savoirs. Avec Illusions perdues, Balzac nous donne le premier roman total, réflexion métaphysique sur le sens d’une société et d’une époque placées, entre cynisme et mélancolie, sous le signe de la perte et de la désillusion.

Continuer la lecture « Illusions perdues, Honoré de Balzac »