Note : 4.5 sur 5.

Gabriel, jeune architecte parisien, apprend qu’il hérite d’un manoir en pleine forêt de Brocéliande, en Bretagne. Au début indifférent à cette bâtisse qui lui vient de ses grands-parents, Gabriel se laisse peu à peu séduire par la maison… et par Marion, la charmante notaire qui s’occupe de la succession. Une fois en Brocéliande, il apprend aussi à aimer cette mystérieuse forêt légendaire, tout en découvrant graduellement une histoire familiale dominée par la figure d’Eugénie, sa grand-mère paternelle. Pourquoi Gabriel ne l’a-t-il jamais connue ? Que sait Pauline, la vieille dame qui a accompagné Eugénie jusqu’à sa mort ? Et pourquoi le chat d’Eugénie a-t-il si spontanément adopté le jeune homme à son arrivée ? En cherchant des réponses à toutes ces questions, Gabriel plonge dans un passé douloureux qui lui révélera des secrets bien gardés et le mettra face à lui-même…

Je peux dire que dès le début de ma lecture, ce n’est pas la romance qui m’a donné envie de lire ce roman mais bien le décor dans lequel le personnage principal va évoluer. Si vous ne connaissez pas la Bretagne, je vous recommanderai de la découvrir à travers les contes et les légendes issus de cette terre racontés ici. Pour ceux, comme moi, qui sont intéressés par cette région et par le mythe de Merlin, je vous le recommande encore plus ! Ce livre a été une véritable surprise et je remercie beaucoup Librinova et NetGalley pour cette découverte.

Eugénie possède un manoir dans la forêt de Brocéliande en Bretagne. Arrivée au terme de sa vie, tous ses biens sont légués à son petit-fils, Gabriel, jeune citadin parisien et architecte. Alors qu’il n’avait que quelques mois à la mort de ses parents, Gabriel a été élevé par ses grands-parents maternels. Eugénie est donc comme une étrangère pour lui, n’ayant pas de souvenirs d’elle.

Et lorsqu’il va arriver au manoir, il va être rapidement charmé par ce lieu serein et magnifique. Lui qui découvre peu à peu cette région qui compte une multitude d’histoires enchanteresses, Gabriel va vouloir déterrer le passé en apprenant son histoire familiale. Qui était Eugénie et pourquoi ne l’a-t-il jamais côtoyé ? Sa rencontre avec Pauline, une amie de sa défunte grand-mère, et Marie, la notaire qui s’occupe de la succession, va l’emmener dans une aventure à la recherche de la vérité et du passé. En même temps, il va de plus en plus s’attacher à ce lieu coupé du monde.

Pour ceux qui ne connaîtraient cette région que de nom, l’auteure s’emploie à vous faire voyager dans un style doux et fluide afin de vous captiver et de vous séduire au mieux. Elle décrit très bien tout le caractère de cette forêt entre magie et sérénité. Au fil de ma lecture, j’aurais aimé faire ma valise et plonger moi-même dans ce lieu repos et vivifiant. Les personnages sont tout aussi sympathiques, ce qui rend le récit d’autant plus agréable à lire. Les révélations sur Gabriel se font peu à peu, nous laissant, Gabriel et nous lecteurs, face à divers émotions contraires : l’étonnement, la tristesse, la colère,…

Le folklore breton est très bien retranscrit et me donne encore davantage envie de me plonger plus avidement dans la découverte de contes et mythes que je ne connais pas encore. Lynda Guillemaud réussit très facilement à nous faire aimer ce lieu avec son écriture poétique et magique. L’épilogue conclut parfaitement cette histoire, où aucune zone d’ombres sur Gabriel et son passé ne reste intacte.

Une romance séduisante grâce à des personnages doux et sympathiques et surtout grâce au cadre enchanteur et à ses mystères que l’on a envie de percer à jour.

De la même auteure

  • Le Vent des Lumières (2015)
  • Oraison pour une île (2015)
  • Le Sang des Lumières (2018)

10 commentaires sur « Les Ombres de Broceliande, Lynda Guillemaud »

  1. Ayant vécu de ma naissance à mes 18 ans là-bas je crains de lire des choses que je trouverai fausse xD mais j'avoue que ma curiosité est piquée, même si, la romance ce n'est pas mon truc et que pour un(e) breton(ne), les parisiens venant nous rendre visite sont des envahisseurs ennemis xD

    J'aime

  2. Je connais pas mal un des parties de cette région, la majorité de ma famille venant de là-bas, et il n'y a rien qui m'a fait tiquer, après je ne suis pas une spécialiste. Peut-être que toi qui y as vécu, certaines choses vont te sauter aux yeux. Après, je pense que l'auteure connait très bien son sujet.
    Et je te rejoins sur les parisiens et les bretons, j'en ai été témoins plus d’une fois :p

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s