The Decaying Empire tome 2 : Un rythme effréné ne fait pas toujours tout

decayingempire2.jpg

Résumé

Attention, risques de SPOILERS si vous n’avez pas lu le premier tome.

Entraînée au métier d’espionne par le gouvernement américain qui utilise sa faculté à se téléporter pour mener des missions à haut risque, Ember Pierce se réveille dans un hôpital de Los Angeles. Elle ne se souvient que de l’essentiel : elle a été piégée et sa dernière mission aurait dû lui coûter la vie. Utilisant ses facultés de téléportation, elle réapparaît dans la chambre de Caden Hawthorne qui a passé ces dix derniers mois à la croire morte. La jeune femme fantomatique qu’il voit ne ressemble plus à celle de ses souvenirs : ses cheveux sont plus longs, sa peau est plus pâle et son regard est hanté. Lorsqu’Ember lui révèle qu’une personne de confiance l’a trahie, une seule échappatoire s’offre désormais à eux. Sans savoir qui est leur ami et qui est leur ennemi, Ember et Caden se lancent dans la mission la plus périlleuse de leur vie : rester ensemble et survivre.

 

Avis

Lu en février dernier, je me rappelle avoir passé un bon moment de lecture avec le premier tome. Je me souviens du dynamisme prôné par l’auteure qui enchaîne les péripéties sans nous laisser le temps de souffler, ce qui était l’atout majeur de son histoire. Mais en lisant ce second tome avec Ma toute petite culture, je me suis rendue compte que je n’appréhendais pas ce nouveau tome de la même manière. Comme transportée par l’histoire et par la rapidité du premier, je n’avais pas fait assez attention à ses défauts tels que le manque d’approfondissement et de profondeur et la romance omniprésente, ce que j’ai par contre fait dans ce livre-ci. En même temps, ce n’était pas très compliqué.

Après sa dernière mission où l’organisation d’espionnage dont elle fait partie a tenté de la tuer, nous retrouvions à la fin du premier tome une Ember dans le coma avec quelques chances de survie. Je m’attendais alors dans cette suite à suivre davantage Caden ou encore Adrien, l’allié d’Ember. Mais non, l’auteur choisit plutôt de faire un bond de dix mois, au réveil de la jeune fille. Déboussolée et détraquée, elle va devoir revenir au centre qui l’a trahi, contrôler ses téléportations et se ré-entrainer au côté de sa paire, Caden, qui la croyait morte. C’est alors plus qu’un soulagement pour lui, vivant très mal l’absence de l’être aimé lors de ses nombreux mois. Ce tome s’attache alors à nous servir leur retrouvaille, mais aussi un incalculable nombre de moments à deux où je n’avais qu’une envie, leur demander de se taire. Je ne me rappelle pas avoir ressenti ça avec autant d’intensité dans le premier tome mais ici, qu’est-ce qu’ils sont cuculs la praline… Les deux espions se transforment en parfaits adolescents en surdose d’hormones lorsqu’ils sont en contact l’un de l’autre même dans les moments les plus stressants et les moins propices à des galipettes ou des blagues salaces.

Caden m’aura exaspéré tout au long de ma lecture avec ses « Mon ange » à chacune de ses phrases ! Son côté surprotecteur, lié évidemment à la peur de perdre une nouvelle fois Ember, ne m’aura pas non plus réconcilié avec le personnage. Seulement, alors que les deux jeunes essaient de s’échapper des griffes de l’organisation par tous les moyens, l’auteure s’attache réellement à introduire de la romance à tout bout de champ. Ça tourne alors en rond, les deux tourtereaux n’étant pas capables de réellement parler et choisissant donc soit de s’embrasser passionnément, soit de se draguer, soit de se sauter dessus. On a vu mieux comme romance… Le rythme effréné est néanmoins toujours présent, les pages se tournant presque toutes seules. Mais tout se passe trop vite, l’auteur ne prenant pas le temps d’approfondir des points importants de l’intrigue, misant davantage sur le sensationnel et la tension autour de la survie des deux protagonistes. Mais malheureusement, ça ne suffit pas et j’aurais voulu plus de réponses à mes questions, découvrir plus profondément Adrien, le troisième personnage « principal » qui, lui, ne me sort pas par les yeux (mais on ne le voit pas souvent, c’est peut-être la raison).

Certaines incohérences m’ont hérissé le poil et je me demande vraiment comment Ember et Caden ont pu faire tout ce chemin alors qu’ils se comportent comme de parfaits adolescents et pas comme les espions surentraînés qu’ils sont. Je ne sais donc pas si je lirai le troisième tome, je n’en ai pour le moment aucune envie même si la révélation finale m’a plutôt plu et sert à nous appâter pour la suite. L’avoir lu en lecture commune m’aura aidé à le lire plus rapidement et à pouvoir calmer mes nerfs sur les personnages (Caden, je ne peux plus te voir). Merci tout de même à NetGalley et à AmazonCrossing pour cette suite que j’attendais mais qui n’a pas été à la hauteur de mes attentes.

Conclusion

L’intrigue se déroule trop rapidement sans réels approfondissements ce qui laisse apparaître quelques incohérences et défauts. L’auteur s’attache à mettre la romance au premier plan, une romance presque exclusivement portée sur le sexe, ce qui ne m’aura pas convenu au vu du déroulement du récit et de ce que veut montrer l’auteure.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “The Decaying Empire tome 2 : Un rythme effréné ne fait pas toujours tout”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s