Note : 3 sur 5.

Âgée de 18 ans, Kaïly est une princesse stéréotypée, surprotégée par ses parents adoptifs qui lui refusent le droit de quitter le château. Un soir, le royaume est subitement attaqué. La jeune fille est miraculeusement sauvée par un mystérieux inconnu aux capacités surhumaines. Inconnu qui, pour une raison étrangère, décide de se mettre à son service. Sans but et sans repère, la princesse va découvrir le monde dont on l’avait préservée : démons, déesses, technologie et magie… Tout cela va l’amener à rejoindre la Garde d’Élite de Cardéa, composée de membres plus incroyables les uns que les autres, qui lutte contre Ciphrate, le roi d’Enyo, cherchant à bouleverser le monde à l’aide d’un rituel ancien.
Kaïly, sceptique, commence à douter : Tout ce qui lui arrive n’est-il que le fruit du hasard ?

Un village jadis joyeux se consumait à présent dans des flammes rouge sang. La mort et la désolation étaient maîtres en ce lieu. Seule une jeune fille pouvait s’estimer heureuse d’être encore en vie. Recroquevillée sur elle-même, cachée dans les décombres d’une maison, elle sanglotait le plus silencieusement possible, terrifiée.

Adoptée petite fille depuis la décimation de son village, Kaïly est maintenant devenue une jeune femme de dix-huit ans. Princesse de Magicae Lux, elle a pourtant peu de libertés face au désir de son oncle de la garder cloisonnée au château en dehors des préoccupations du peuple et du royaume. Surprotégée, Kaïly est alors une jeune princesse tout à fait banale et, comme le dit l’auteure elle-même, elle peut paraître au premier abord très stéréotypée. Mais Kaïly a bien des envies qu’elle compte bien approcher de plus près.

Comme cette envie de faire confiance à ce jeune homme mystérieux et peu bavard aux cheveux blancs. Ce Sébastien dont elle va briser les barreaux de sa geôle alors que le royaume se fait subitement attaquer et tombe en un rien de temps. Les deux nouveaux compagnons vont devoir alors s’entraider pour survivre. Princesse de ce territoire, Kaïly est de plus bientôt la cible de chasseurs de primes alors que Sébastien semble faire autant gaffe qu’elle à ne pas dévoiler sa réelle identité.

Leur aventure va les mener jusqu’à Mathieu, un homme pris dans les filets de deux chasseurs de primes, qui va rapidement devenir leur allié. Les trois protagonistes vont alors apprendre à se connaître et à découvrir l’identité de chacun. Lors de ce périple, Kaïly va découvrir la magie de ce monde et va être alors le témoin malgré elle de batailles entre humains et démons. Entre de bonnes mains, la princesse fait vite la connaissance de la Garde d’Élite du royaume de Cardéa, voisin de Magicae Lux.

Alors que le début de l’histoire suit le périple de ces trois personnages principaux en fuite, la suite va s’attacher à créer un décor propice à la jovialité et à l’amitié malgré les dangers de ce nouveau royaume. Il est vrai qu’à l’apparition de Mask et de ses compères se dessine dans l’intrigue un ton comique qui rend le récit plutôt sympathique. Mais justement, peut-être un peu trop sympathique. Il est difficile de prendre réellement au sérieux cette Garde d’Élite constituée presque exclusivement de jeunes personnes témoignant pour la plupart de comportement propres à des enfants.

On ressent rapidement les références aux caractères de personnages de mangas. C’est d’ailleurs plus qu’une référence vu les noms des protagonistes et la manière dont ceux-ci interagissent entre eux. L’histoire m’a donc paru rapidement beaucoup plus jeunesse et j’ai alors également mieux compris le choix de cette couverture en adéquation avec le style du roman.

J’ai donc été quelque peu surprise et déconcertée par les différents comportements des personnages secondaires mais aussi par la place très importante de Kaïly dans leur groupe. C’est effectivement une princesse, mais dans un autre royaume. Il est donc difficile de comprendre les raisons pour lesquelles la Garde d’Élite la laisse participer à des réunions sur la sécurité de Cardéa. Le fait qu’elle passe également incognito alors qu’elle se retrouve dans un des quartiers les plus hauts du royaume est assez problématique.

J’ai donc tiqué face à ces invraisemblances qui m’ont parfois sorti de ma lecture. J’aurais préféré une histoire moins gentille,  s’attachant plus particulièrement au chasseurs de primes comme Solène et son acolyte Straw qui sont pour moi les personnages les plus intéressants. Les rencontres entre ces derniers et les différents membres de la gare de Cardéa m’ont donc particulièrement plu et c’est surtout cela que je retiendrai de ce roman. Très moyennement satisfaite, je remercie tout de même l’auteure pour m’avoir permis de découvrir ce premier tome qui devrait attirer un public un peu plus jeune.

Trop d’invraisemblances et de mignonneries pour que je prenne l’histoire au sérieux. Pourtant, le début me paraissait plus prometteur avec cette fuite des héros et la rencontre des chasseurs de primes.

2 commentaires sur « Kaïly tome 1, Luna Simoes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s