Note : 4.5 sur 5.

Précédemment apprentie entremetteuse, Sage est devenue au vu de ses exploits la préceptrice royale. Attendant à la capitale le retour du capitaine Quinn, elle se lance bientôt avec lui et son armée dans un nouveau périple aux frontières de leur royaume. Mais quels sont les véritables motifs de cette expédition ? La guerre contre Demora serait-elle proche ?

– Quelle est sa faiblesse à lui, Cass ? Est-ce que c’est moi ? demanda-t-elle soudain, les yeux rivés sur le dos d’Alex.
– Vous êtes ce qui lui apporte le plus de force, répondit le jeune homme avec un sourire triste. Mais vous êtes aussi sa plus grande faiblesse, oui.

Suite à un premier tome plus qu’étonnant, l’auteure s’amusant à nous balader sur l’identité de ses personnages, Erin Beaty produit encore une fois une petite merveille. Le Parfum de la trahison pourrait bien surpasser son prédécesseur pour beaucoup de lecteurs. Car, dans ce deuxième tome, l’univers fantasy va être bien plus vaste avec la découverte d’un autre royaume : Casmun. Mais avant de franchir les frontières de Demora, nos héros vont avoir le droit à de longues journées de marche. Quel est le but de cette nouvelle escouade ? Pourquoi envoyer des soldats demorans aussi près des frontières sud ?

Sous ordre du roi, les Norsaris sont à nouveau formés. Armée d’élite, son objectif est de protéger le royaume de toute menace ennemie. À sa tête est promu le capitaine Alexander Quinn qui est l’un des seuls à connaître le véritable motif de leur départ vers le sud. Mais sentant un dessein secret et convoquée par la reine, sa fiancée Sage compte bien faire partie du voyage. Et si les deux amoureux n’arrivent pas à se mettre d’accord sur ce point, la décision est finalement prise : Sage partira au côté des Norsaris. Officiellement en charge de l’instruction du jeune prince Nicholas, Sage compte bien découvrir la vérité sur la raison de leur présence vers le royaume casmuni. Menace d’une prochaine attaque ? Escadron ennemi à Demora ? Une nouvelle guerre à l’horizon ?

Alex n’a que très peu de temps afin de comprendre ce qui se passe et d’en faire son rapport. Mais avec Sage dans le camp militaire, ses décisions ne sont pas des plus aisés. Furieux l’un contre l’autre, les deux fiancés vivent leur aventure de leur côté sans que leurs disputes alourdissent le récit. Chacun avance tout en gardant un œil sur l’autre. L’un traumatisé par les événements récents du passé, l’autre toujours prête à se mettre en danger pour aider ceux qu’elle aime, on peut dire qu’ils ne sont pas tellement sur la même longueur d’ondes pendant ce long périple. Même si l’amour entre eux est toujours aussi palpable et présent.

Comment pourrais-je résoudre des incidents diplomatiques ou diriger une armée entière alors que je laisserais n’importe qui périr pour la sauver du danger ?

En suivant principalement Sage, nous découvrons bientôt les buts du peuple casmuni et celui des kimisars, ennemis de Demora. L’univers fantasy s’approfondit donc largement lors de ce deuxième tome avec de plus de nouveaux personnages tous aussi intéressants que ceux rencontrés dans le premier tome et que l’on a encore la chance de suivre ici. Il est plaisant de découvrir les différents rites, coutumes et langage de ce peuple qui peut faire penser à l’orient.

Avec toujours autant d’action, de péripéties, de stratégies et de bons sentiments, la trilogie d’Erin Beaty n’épargne pas ses personnages et les rend d’autant plus profonds. Beaucoup restent encore au second plan mais il est toujours sympathique de suivre les interactions entre Sage ou Alex avec les sergents et lieutenants de Quinn. D’autres connaissent une belle évolution comme Clare, la meilleure amie de Sage, ou le jeune prince Nicholas, surprenant par son adaptabilité et son apprentissage. Après tous ces événements dans lesquels Sage a encore une fois fait preuve de son intelligence et de sa diplomatie, on peut s’attendre à une bonne conclusion avec Le Goût du danger.

Tu es tellement obnubilée par cette idée de lui prouver ta valeur que tu ne vois même pas qu’il est le seul à qui tu n’as rien besoin de démontrer.

Un deuxième tome à la hauteur, voire meilleur que le premier par l’approfondissement de l’univers et par les interactions entre les personnages. Avec de nouveaux enjeux, la trilogie arrive à bien se renouveler et à créer une intrigue passionnante et intelligente.

De la même saga

4 commentaires sur « Le Parfum de la trahison tome 2, Erin Beaty »

  1. Ta chronique me donne envie de me jeter sur ce tome 2 ^^ Sauf que j’ai trop de lectures en cours, donc ce sera pour une prochaine fois. En tout cas, c’est super que l’univers s’approfondisse, du moment qu’on ne s’y perd pas (parce que j’ai réussi à suivre dans le tome 1, mais j’ai trouvé qu’il y avait déjà pas mal de choses à retenir). Sinon ça m’arrange aussi que Sage et Quinn vivent leurs aventures un peu séparément. En fait j’avais peur que ce tome 2 doit plus axé sur la romance, et je suis donc soulagée d’apprendre que ce n’est pas le cas (accorder une trop grande place à la romance serait gâcher le potentiel du livre je pense).

    Aimé par 1 personne

    1. Pour l’univers, comme les personnages n’ont plus vraiment à jouer un double-jeu, c’est plus facile de s’y retrouver, tu ne devrais pas être perdue.
      La romance reste quand même présente évidemment mais les deux personnages ont chacun leur but lors de ce voyage, c’était intéressant de ce point de vue.
      J’espère que tu ne seras pas déçue 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Tant mieux alors, parce que c’est vrai qu’on était vite perdu avec les doubles identités des personnages (cela dit le jeu du capitaine Quinn m’avait quand même agréablement surprise .)

        J’espère également que ça me plaira 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s