Petits poèmes en prose, Charles Baudelaire

18 réflexions sur “Petits poèmes en prose, Charles Baudelaire”

  1. La poésie n'est clairement pas mon genre favori, bien que je sois tombée amoureuse de la plume de Walt Whitman. J'ai étudié quelques poèmes de Baudelaire, et peu m'ont vraiment plu, à part un qui traitait de l'envol de l'âme pour aller vers la connaissance (je crois qu'il était dans Les fleurs du mal). Je pense lire ce dernier recueil un de ces jours, mais Petits poèmes en prose ne me fait pas tellement envie…

    J’aime

  2. Je n'ai jamais lu de recueil de Baudelaire et je pense le faire un jour, mais j'ai toujours eu beaucoup de mal avec la poésie, je n'arrive pas à être touchée…

    J’aime

  3. Merci pour cet article, c'est rare de trouver des billets sur la poésie sur les blogs qui ne sont pas consacrés qu'à ça. Connais-tu l'adaptation musicale de l'Horloge par Mylène Farmer ? C'est strange mais ça reflète assez bien le poème, je trouve.

    J’aime

  4. Même si j'aime lire de temps en temps de la poésie, je suis loin d'en connaître un rayon non plus. Par contre, je vais me pencher vers Walt Whitman que je ne connais pas, peut-être m'enchantera-t-il autant qu'à toi. Je trouve les poèmes de Baudelaire plutôt inégales parfois, certains touchent plus que d'autres.

    J’aime

  5. Merci, j'essaye de parler de toutes mes lectures, de tous les genres et je suis contente que ça plaise 🙂 Je viens d'aller voir, c’est vrai que c'est assez étrange mais que ça colle bien avec le poème. Par contre c'est celui dans Les Fleurs du mal (oui, il a écrit deux poèmes qui s’appellent L'Horloge).

    J’aime

  6. Si tu as envie de découvrir plus amplement la poésie, je te recommande de lire Les Fleurs du Mal qui est une bonne entrée en matière. En tout cas les professeurs de littérature te le recommanderons toujours ! Il caractérise bien le mal du siècle, toute cette mélancolie qui traverse le 19ème.

    J’aime

  7. De moins en moins de gens prennent le temps d’en lire, ce qui est normal puisque qu'on y porte beaucoup moins d'importance. J'ai appris à aimer la poésie grâce à mes professeurs qui nous faisaient étudier tel poème que j'arrivais alors à bien comprendre. C’est vrai que seule, c’est souvent un peu plus dur mais il y a des poèmes très accessibles.

    J’aime

  8. C'est une genre assez complexe qui ne touche pas tout le monde. J'ai du mal moi-même à trouver des poètes qui me plaisent à part Rimbaud, Hugo ou des poètes surréalistes et donc comique comme Robert Desnos ou Raymond Queneau.

    J’aime

  9. J'ai trouvé des passages plus intéressants que d'autres. Après, je me rends compte que j'arrive pas à être touchée plus que ça par la plume de Baudelaire malgré toute l'importance que lui portent les professeurs de française ou en littérature.

    J’aime

  10. Je lis très rarement de la poésie et, pourtant, j'avais beaucoup aimé lire « Les Fleurs du mal » de Baudelaire et « Les Contemplations » de Victor Hugo à l'école. Il faudrait que je m'y remette en me réservant une petite lecture de 2-3 poèmes par-ci par-là. Merci pour cet article !

    J’aime

  11. J'aime lire des poèmes par-ci par-là, c'est toujours agréable. Les Contemplations est un très beau recueil, et j'ai davantage aimé Les Fleurs de mal que cet autre recueil de Baudelaire, même s'il y a de bons poèmes qui restent en mémoire.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s