Note : 3.5 sur 5.

Nouveau tome de la saga Twisted tales qui revisite les dessins animés Disney, Tout droit jusqu’au matin réadapte l’histoire de Peter Pan. Avec pour héroïne la jeune Wendy, le Pays Imaginaire révèle des facettes bien plus complexes où chacun de ses habitants recherche ce qu’il ne peut obtenir.

J’ai toujours rêvé de partir à l’aventure, de combattre des pirates, d’explorer des grottes et de trouver des trésors. Parce que tout cela n’existe pas à Londres. Pas pour les filles, en tout cas. Toutes les histoires que j’ai lues portent sur des garçons et des hommes. Oui, il y a bien quelques exploratrices, mais… je ne suis pas comme elles. J’ai besoin d’un peu d’aide pour avancer, tu comprends ? C’est comme si j’étais incapable de quitter ma chambre à Londres sans un petit coup de main. Peter Pan était là pour m’aider à échapper à cette vie monotone.

Tout juste sorti en juillet, ce nouvel opus écrit par Liz Braswell nous propose une histoire alternative à celle de Peter Pan. Ici, l’enfant espiègle est longtemps écarté afin de mettre en lumière celle qui voulait garder pour maman : Wendy Darling. À seize ans, Wendy s’inquiète de la tournure que prend sa vie. Alors que les filles de son âge pensent mariage, elle passe son temps à s’occuper de la maison familiale et à écrire des histoires sur le Pays Imaginaire. Attendant le retour de Peter Pan depuis qu’elle a récupéré son ombre il y a quatre ans, elle désespère de pouvoir vivre des aventures hors du commun. Et pour lui faire oublier ses histoires abracadabrantesques, ses parents décident de l’envoyer en Irlande comme fille au pair. Mais il est hors de question pour Wendy d’abandonner l’espoir de voir l’enfant de ses rêves.

C’est alors que lui vient une idée : marchander son entrée au Pays Imaginaire avec le Capitaine Crochet en échange de l’ombre de Peter. Bientôt sur le bateau pirate, l’adolescente apprend les plans meurtriers de Crochet et appréciant peu d’être transformée en fée du logis sur le navire, elle compte bien prévenir Peter des dangers à venir en parcourant les quatre coins du Pays Imaginaire. Mais au lieu de retrouver le garçon, elle tombe bientôt nez à nez avec Clochette, la fée râleuse et rancunière à la robe verte et au chignon défait. Ensemble, elles vont rechercher Peter et tenter de sauver cet univers magique. Tout au long de ce périple, Wendy découvre ces décors paradisiaques qui cachent cependant de dangereuses créatures. Elle comprend alors que ses histoires ont façonné le Pays Imaginaire mais que les rêves d’autres enfants de Londres et d’ailleurs ont également une importance dans la création de la faune et flore de cet univers. Suite à sa rencontre avec les Garçons Perdus, les sirènes, les fées, Wendy comprend que ce pays n’est pas aussi idyllique qu’elle ne le croyait et que tous ont leur tracas et leurs secrets.

Mais où est donc Peter ? Alors que les deux acolytes devenant peu à peu amies traversnte la végétation variée de cette grande île, le Capitaine Crochet tient le cap et compte bien utiliser l’ombre de Peter afin d’arriver à ses fins : tout détruire pour obtenir sa vengeance. Si Wendy a la chance de connaître un bon développement, le personnage n’étant initialement pas le plus intéressant de l’histoire, d’autres protagonistes phares de cette histoire restent bien trop en retrait. Si l’absence de Peter dans la majorité de l’histoire est logique, le Capitaine Crochet, lui, aurait pu être bien plus présent et approfondi si l’on s’attache au postulat de départ. Liz Braswell ne va pas tellement apporter de nouveautés au sujet des personnages principaux mais va plutôt porter son importance sur l’univers magique et ses caractéristiques. Le périple de Wendy peut se révéler donc lent à plusieurs reprises. Attendant de voir apparaitre de réels enjeux et conséquences, le lecteur peut perdre patience face à cette totale découverte de l’île.

Wendy et Clochette forment un duo plaisant et plutôt étonnant au vu de leurs rapports dans le dessin animé Disney. Le soucis de passer de l’enfance à l’âge adulte est bien exploité avec le personnage de Wendy qui refuse de laisser partir cette part plus insouciante d’elle-même. Mais tout le monde est d’accord pour le dire, elle n’est plus une enfant, et c’est bien grâce à son âge qu’elle peut se rendre davantage compte des complexités dans la vie de ses nouveaux amis et ennemis. L’assaut final est malheureusement peu impactant, sachant déjà tous que l’histoire ne peut pas mal se finir. Le Capitaine Crochet devient quelque peu une caricature de lui-même et c’est dommage d’avoir gardé seulement son côté comique et de ne pas lui avoir apporter une aura plus inquiétante. Vous l’aurez compris, on reste bien dans l’univers Disney avant ses gentils et ses méchants – même si ces dernier peuvent se révéler nuancés -, sa quête initiatique et ses bons sentiments. Personnellement, je préfère des réadaptations d’histoires ou de contes plus originaux, avec une atmosphère totalement différente de l’original, mais Tout droit jusqu’au matin devrait convaincre les lecteurs qui ont apprécié les tomes précédents et un public adolescent.

Je suis venue pour vivre des aventures. Sans doute ai-je eu tort. Cet endroit est bien plus complexe que je ne l’imaginais. Les pirates ne veulent plus être des pirates, les filles doivent cacher leur identité, des monstres veulent dévorer les fées, les sirènes se battent becs et ongles pour une pomme… Sans oublier Crochet. Est-ce moi qui suis responsable de ses pulsions apocalyptiques ?

Une découverte totale et plaisante du Pays Imaginaire aux côtés de Wendy et de Clochette qui forment un duo intéressant. L’action manque un peu alors que l’on sait comment l’histoire va se finir. On peut aussi être déçus d’un certain manque d’approfondissements au sujet de personnages phares de l’histoire d’origine.

De la même saga

  • Ce rêve bleu (2015)
  • Il était un rêve (2016)
  • Histoire éternelle (2017)
  • Réflexion (2018)
  • Profondeurs de l’océan (2018)
  • Un jour ma princesse viendra (2019)
  • Renouveau (2019)
  • So this is love (2020) (VO)
  • Unbirthday (2020) (VO)

De la même auteure

  • The 9 Lives of Chloe King (2011) (VO)

Une autre adaptation de Peter Pan

  • Peter Pan des Contes interdits de Simon Rousseau

8 commentaires sur « Twisted tale – Tout droit jusqu’au matin, Liz Braswell »

    1. Ah oui, l’histoire est vraiment centrée sur Wendy qui va mettre un moment à découvrir le Pays imaginaire afin de retrouver Peter. Donc lui est finalement peu présent, ce qui permet une autre lecture de l’histoire. Après, si tu attends d’avoir un maximum de moments avec ce personnage, tu seras effectivement déçue.

      J'aime

    1. Oui le duo est vraiment étonnant étant donné la relation qu’elle entretient dans l’histoire originale 😄
      Perso, je me rends compte que j’apprécie davantage les revisités de contes ou d’histoires quand l’auteur(e) s’approprie totalement l’univers pour offrir quelque chose de vraiment nouveau.
      Avec cette saga, on sait à quoi s’en tenir, mais ce n’est pas toujours plus mal.

      J'aime

  1. Je n’ai toujours lu aucun des Twisted Tales (j’en ai un sur moi, je compte sur les vacances), mais grâce à toi, j’en découvre encore un qui me tente. J’espère vraiment que je vais accrocher !

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu penses aimer te replonger dans la même atmosphère que les disney, tu ne devrais pas t’ennuyer avec cette histoire alternative du voyage en solo de Wendy au Pays imaginaire.
      Je pense me laisser aussi tenter par quelques autres de la collection.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s