Note : 4 sur 5.

Pour ce deuxième dossier, Marc et son assistante vont mener l’enquête au cœur de Nantes. Leur cliente ne fera rien pour les aider, et sa culpabilité ne fait aucun doute. Mais pourquoi a-t-elle poussé un député sous le tramway ? Que cache son mutisme ? Dans un jeu de dupes et de faux-semblants, une affaire qui finira par les emmener vers une vérité saisissante et inattendue.

Suite à l’agréable surprise qu’a été le premier dossier de l’Homme de l’ombre, j’étais ravie à l’idée de retrouver Marc et Virgine lors de ce deuxième dossier plus conventionnel mais pas moins intrigant. L’avocat et son assistante sont dépêchés au commissariat de Nantes par leur ami Benoît, inspecteur, pour une nouvelle affaire bien épineuse si elle venait à s’ébruiter. Poussé par une inconnue sur les rails du tramway, le député Chardant est mort. Arrivant au commissariat, Marc et Virginie se retrouvent alors confrontés au mutisme de leur nouvelle cliente qui déclare bientôt des allégations surprenantes et graves à l’encontre de l’homme politique.

Avec le besoin de travailler en toute discrétion, le duo va tenter de clarifier les zones d’ombres qui sont nombreuses au sein de cette nouvelle affaire. Est-ce que leur cliente leur dit la vérité ? Peut-on croire qu’un homme respecté de tous, même de ses ennemis, puisse être capable d’actes aussi répréhensibles et immoraux ? Néanmoins, si cette meurtrière se pose en tant que victime, peut-être a-t-elle de bonnes raisons.

Et à force de déterrer le passé, Marc et Virginie commencent à comprendre que cette nouvelle affaire est bien plus complexe qu’il n’y parait et qu’elle pourrait cacher de douloureux souvenirs. Il est toujours aussi plaisant de suivre ce duo qui marche merveilleusement bien avec une dynamique qui leur est propre et qui est presque intuitive.

Seul un court couac dévoile les failles qui pourraient potentiellement les éloigner l’un de l’autre et je suis curieuse de voir ce que l’auteur compte faire de ces mystères liés au passé de Virginie. Marc reste égal à lui-même avec cette facilité toujours aussi étonnante de déduction et de compréhension de l’autre sans avoir besoin de voir ses interlocuteurs. C’est toujours bon enfant avec des dialogues amusants notamment en compagnie de Marc, Virginie et Benoît.

Cette deuxième affaire est moins passionnante que la première qui nous amenait à voyager et à nous concentrer sur différentes énigmes. Ici, l’intrigue est plus dramatique tout en étant également plus convenue. C’est que l’histoire pourrait faire penser à d’autres comparables dans plusieurs romans policiers.

Néanmoins, on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer ou de souffler avec notamment le choix de ne pas couper le récit en chapitres et de faire se succéder les différents événements les uns après les autres avec fluidité. Mon seul réel soucis est l’absence de narration au sein des dialogues, j’ai parfois eu du mal à savoir qui parlait et qui répondait. À part ça, j’ai encore une fois passé un bon moment de lecture avec ce duo et je compte bien les retrouver avec les dossiers suivants. Merci à JPB pour cette proposition de lecture.

Une deuxième enquête moins prenante que la première mais qui est tout de même très intéressante avec toujours ce duo de choc. Les interrogations et les révélations se succèdent avec rythme et fluidité jusqu’à la conclusion convaincante.

De la même saga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s