Note : 4.5 sur 5.

Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur, c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Être père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais..

Quand j’avais acheté mon téléphone, on m’avait fournit une notice.
Quand papa avait acheté l’ordinateur familial, on lui avait fourni un mode d’emploi.
Quand Mélanie m’avait mis Emma sur les bras, je n’avais eu ni manuel, ni explication, ni mise à niveau. Rien.

Cela fait presque déjà sept ans que je tiens ce blog et je ne me rends compte que cette année qu’il y a beaucoup de romans que je n’ai jamais chroniqué, lu postérieurement à ce site, qui mériteraient que l’on s’attarde dessus comme Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre chroniqué mardi dernier ou encore celui que je vous présente aujourd’hui, Boys don’t cry. Reconnue en tant qu’auteure jeunesse, Malorie Blackman a prouvé son talent de conteuse que ce soit avec ce livre ou avec sa saga par laquelle beaucoup l’ont connu, Entre chiens et loups dont je vous parlerais aussi sur le blog prochainement. Mais dans  Boys don’t cry, il n’est pas question de ségrégation raciale, d’inégalité sociétale ou d’insurrection révolutionnaire. Il ne compte pas moins de plusieurs sujets forts qui explorent la pierre angulaire de notre société : la famille.

Dante n’est qu’un jeune homme de dix-sept ans qui se préoccupe seulement de ses chances d’aller à l’université quand ses rêves d’étudiant s’évaporent brusquement. Au pas de sa porte se trouve son ex-copine, Mélanie, avec leur bébé. Elle ne lui a révélé ni sa grossesse ni sa nouvelle vie de maman. Rapidement, ce poids dans sa vie est devenu trop lourd pour elle. Laissant Emma à un Dante désemparé, c’est maintenant la vie de l’adolescent qui vole en éclats.

Comment devenir père quand on ne l’a pas voulu, quand on a la vie devant soi avec des rêves plein la tête ? Ce qui est sûr, c’est qu’il va devoir remettre ses projets à plus tard car son père ne compte pas le laisser fuir ses responsabilités alors que sa fille se retrouve démunie de tout repère. C’est alors qu’Emma s’immisce dans ce foyer dans lequel les tensions sont constantes entre son jeune père, le frère de celui-ci et du chef de famille. Ne parvenant plus à communiquer entre eux depuis bien longtemps, peut-être que la nouvelle arrivante pourrait bien recréer leurs liens père/fils.

Seulement, ça ne sera pas de tout repos, chacun devra faire des efforts et des erreurs ne pourront être évitées, surtout pour Dante qui ne sait absolument pas comment se comporter avec Emma. Mais au fil des jours, cet apprentissage de la vie se développe et apprenant de ses erreurs, Dante tisse des liens avec sa fille tout en se découvrant lui-même et en prenant conscience de ses capacités.

Au fur et à mesure que la petite s’installe dans ce quotidien morose, les couleurs reprennent de leur éclat au sein de cette maison dans laquelle les rancœurs ne laissaient aucune place au pardon et à la communication. Quelle satisfaction alors de voir chacun prendre finalement ses responsabilités et faire un pas vers l’autre pour recréer ce qu’ils ont tous les trois perdus. Certaines révélations resteront malgré tout ça difficiles à formuler, de peur de briser tout ce qui a pu être reconstruit.

De son côté, Adam, le petit frère de Dante, tente de se trouver malgré le regard des autres et de leurs préjugés. Tout en étant désirant dépeindre des sentiments profondément humains tournés vers l’unité familiale, Malorie Blackman ne compte pas nous épargner par des épisodes particulièrement forts et éprouvants dans lesquels se confrontent la rage et le désespoir. Néanmoins, cet invité surprise dans la vie des trois hommes devient un véritable cadeau qui les aideront à surpasser ensemble les dures épreuves de la vie.

L’auteure, sans tomber dans le pathos, réussit à nous faire vibrer avec des personnages à la recherche d’eux-mêmes, en demande de conseils, de réponses, et qui réussissent finalement à obtenir ce qu’ils veulent par leur force et leur détermination dont, pour certains, ils s’en pensaient dépourvus. Cette soif de vie et cette lutte pour assumer son identité se retrouvent dans divers romans de Malorie Blackman et elle réussit ici à en faire ressortir le meilleur pour ses protagonistes.

Les garçons ne pleurent pas, mais les hommes oui.

Un formidable roman jeunesse où les liens familiaux se renouent avec l’arrivée de cet enfant perçu au départ comme une déconvenue mais qui devient finalement le ciment dans les relations entre ce père et ses deux fils. Des sujets forts sont abordés avec finesse comme la difficulté d’élever un enfant, l’acceptation de l’autre, le pardon, le jugement des autres, l’orientation sexuelle, etc…

De la même saga

  • Heart break girl (2014) (VO)

De la même auteure

  • Thief (1996) (VO)
  • La Couleur de la peur (2007)
  • Noughts & Crosses (2007) (VO)
  • Jon (2013)
  • Les Insurgés (2013)
  • Contact (2015)
  • Love hurts (2015) (VO)
  • Nought ans crosses : Graphic novel (2015) (VO)
  • Sombres étoiles (2016)

Entre chiens et loups

6 commentaires sur « Boys don’t cry – Malorie Blackman »

  1. Le roman ne m’avait jamais intéressée trouvant le concept d’imposer un enfant à l’autre dérangeant mais ta chronique offre une autre perspective… Le roman semble émouvant en plus d’aborder des thèmes forts.

    Aimé par 1 personne

    1. Le point de départ est dérangeant effectivement, la jeune mère fuyant ses responsabilités et le garçon devenant père du jour au lendemain avec l’appréhension de ne pas avoir la force (ni l’envie) d’avoir un tel poids dans sa vie de jeune adulte.
      Mais ça amène ce garçon à s’interroger sur ses capacités humaines, sur l’empathie dont il ne faisait plus tellement preuve au sein de son foyer et à comprendre ce qui est le plus important dans sa vie. C’est fort et la mauvaise surprise du début devient essentielle dans la vie de ces trois hommes, pour qu’ils se retrouvent vraiment et avancent ensemble.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s