Note : 4.5 sur 5.

Unes ombre inquiétante rôde dans les forêts de l’Oregon. C’est d’abord un employé de l’environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel… Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d’effraction dans les maisons… Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s’accumulent et la psychose s’intensifie. Et s’il n’y avait qu’une seule personne derrière tout cela ? Un être pas comme les autres. On commence à murmurer le pire : et s’il n’était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O’Donnel vont mener l’enquête, entrer dans la toile et faire face à l’impensable. Une nouvelle génération de tueur.

On n’avait touché à rien au cours de ces dernières années, laissant les saisons s’approprier les murs, et les ombres y danser.

Nous revoilà avec la dernière aventure du détective Joshua Brolin aidé par Annabel, flic de New York. Et ce qu’on peut dire c’est qu’ils arrivent à s’occuper d’affaires dangereuses et haletantes !

Après l’affaire résolue dans In tenebris où les deux inspecteurs se sont rencontrés, on les retrouve à Portland pour une toute autre affaire de meurtres liés aux araignées. Arachnophobes s’abstenir, car oui, même moi qui ne suis pas vraiment apeurée par nos amies à huit pattes, je peux vous dire que j’en ai eu des frissons et certaines fois la paranoïa a eu raison de moi (je suis allée jusqu’à fouiller mon lit pour être sûre de ne pas en rencontrer une par surprise).

La vie est un flash de conscience dans l’éternité. Une solitude réelle dans l’illusion des autres.

Si ce dernier tome est à un niveau en dessous du précédant au niveau du thème des meurtres et ce qui l’entoure, l’intrigue reste très intéressante et j’ai été estomaquée par toute la précision dont est expliqué le mode opératoire du tueur, toute sa complexité, et l’explication donnée par Brolin. Même si c’est extrêmement tordu et glauque, c’est vraiment fascinant ! Néanmoins, ce tome est moins gore que les précédents.

J’ai été contente de retrouver le duo Brolin/Annabel, voir comment ils évoluent l’un près de l’autre, leurs doutes, leurs failles. J’ai aimé retrouver aussi les protagonistes du premier tome notamment Larry Salhindro, Meats ou encore la légiste froide comme un glaçon. Et l’auteur aura le mérite de malmener ses personnages et de nous rendre le tout assez réaliste.

Malheureusement, l’écriture contient toujours de nombreuses longueurs qui alourdissent parfois l’histoire. Les 640 étaient-elles vraiment nécessaires ? En tout cas, tout nous expliqué dans les moindres détails, même quand on attend uniquement de l’action.

Au final, j’ai été contente de découvrir ce dernier livre de la trilogie, je n’avais pas d’idées sur l’identité du tueur et la fin est très haletante. Je garderai un bon souvenir de cette trilogie, ayant ma préférence pour le deuxième tome, et le premier étant pour moi le mois bon des trois.

La mort est surprenante, monsieur Brolin ; à la côtoyer tous les jours, elle devient omniprésente et pourtant si discrète, un état doué d’originalité dont nous n’avons pas toujours la clé./

Un dernier tome à vous faire froid dans le dos, haletant et toujours aussi bien documenté, même si le deuxième livre reste le meilleur pour moi.

J’ai lu ce livre avec julie86 et Le boudoir des livres.

De la même saga

L’Âme du mal (2002)
In tenebris (2003)
La Promesse des ténèbres (2009)

Du même auteur

Autre-monde
L’Alliance des Trois tome 1 (2008)
Malronce tome 2 (2009)
Le Cœur de la Terre tome 3 (2010)
Entropia tome 4 (2011)
Oz tome 5 (2012)
Neverland tome 6 (2013)
Genèse tome 7 (2016)
Ambre tome 0 (2018)

12 commentaires sur « Maléfices, Maxime Chattam »

  1. C'est clair que les détails techniques tuent un peu l'action. En tout cas j'ai bien ri quand l'auteur nous a expliqué la recherche sur Google 😉

    J'aime

  2. Il faut avoir son coeur bien accroché surtout avec les deux premiers tomes qui sont plutôt gores à de nombreux passages, mais si tu aimes ça, je te recommande cette trilogie qui est vraiment super 🙂

    J'aime

  3. J'ai aussi préféré les deux premiers tomes. Les araignées !!!!! juste hor-ri-ble rien que d'y repenser !!! Je suis ravie d'avoir pu enfin découvrir cet auteur avec La Trilogie du Mal et maintenant il ne me reste plus qu'à continuer à le lire 🙂

    J'aime

  4. J'ai cette trilogie dans ma bibliothèque (on me l'a prêté), puisque je n'ai jamais lu de Chattam et voulais essayer (beaucoup en font des éloges). Et ta chronique m'encourage à le sortir vite de cette Pal. 🙂 Suite au prochain épisode, donc.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s