Note : 3 sur 5.

Depuis leur arrivée en Europe, l’Alliance des Trois et leurs amis ont du faire face à plus d’une déconvenue. Avec Entropia qui gagne du terrain, il est urgent de découvrir enfin l’emplacement du troisième Cœur de la Terre. Trouvant refuge à Neverland, Matt compte bien sauver ses amis coûte que coûte, quitte à mettre sa vie toujours plus en danger.

L’Europe se révèle aussi dangereuse que le continent américain pour nos chers Pans. Après leur recherche du deuxième Cœur de la Terre qui a finalement été englouti par leur ennemi, Matt et les autres enfants perdent leur plus gros avantage : le Vaisseau-Vie. Détruit par les hommes du Buveur d’Innocence, le navire explose et laisse derrière lui un bon nombre de victimes et de naufragés. Emportés par le courant, les Pans survivants se retrouvent éparpillés sur les terres aux prises des adultes toujours aussi tortionnaires avec les enfants.

Alors qu’Ambre tente d’amadouer le chef de la ville dans laquelle elle échoue avec quelques uns de ses amis, Matt est récupéré sur la plage par les enfants rebelles d’Europe, retranchés à Neverland. Situé dans la zone franche, le château abrite nombre d’enfants, dont le conseil qui dirige Neverland. Prenant peu à peu ses marques dans ce nouvel environnement, Matt est bien décidé, avec l’aide de ses amis américains et de ses nouveaux alliés, à retrouver Ambre et à trouver l’emplacement du Troisième Cœur de la Terre. Si ce dernier leur échappe, c’en est fini de l’humanité, Entropia engloutira la Terre entière de ses ténèbres et créatures terrifiantes. Ggl est bien décidé à étendre son pouvoir, quitte à s’allier au Buveur d’Innocence.

Toujours dans cette lutte adultes/enfants, nos héros tentent de survivre face à leurs ennemis, chacun ayant un dessein personnel afin d’obtenir davantage de pouvoir. Si ce sixième tome ne manque pas de péripéties et de nouveaux environnements et créatures intéressants, il peine clairement à se renouveler. À part des intrigues annexes, j’ai l’impression de ne pas avoir beaucoup avancer par rapport à la fin du tome 5. L’objectif est toujours de trouver un Cœur de la Terre, le Buveur d’Innocence est toujours dans la partie, Entropia est toujours le grand ennemi de nos héros, les méthodes américaines pour assujettir les enfants arrivent sur ce continent, etc…

Finalement, on se retrouve dans la même configuration que dans le premier cycle d’Autre-monde. Ça manque véritablement de nouveauté. Les enjeux et les difficultés restent identiques, et quand on se penche sur les personnages, ce n’est pas forcément mieux. L’un des nouveaux personnages à Neverland a presque la même histoire que celle de Matt ! Il est passé par les mêmes difficultés, a le même caractère et n’accepte pas lui non plus son rôle de leader. Oui, ça montre que notre héros principal n’est pas si unique que ça, mais tout de même, ça sent clairement le réchauffé.

Pour ce qui est de toute cette nouvelle aventure, j’ai parfois eu du mal à être totalement investie, dû à tout ce que j’ai souligné plus haut. Maxime Chattam tente de créer du suspense autour de la survie des personnages. Malheureusement, quand ça fait déjà trois fois qu’il nous fait croire que l’un va mourir et qu’il survit in extremis, plus possible d’y croire les fois suivantes. L’histoire manque donc parfois de réelles prises de risques, ce qui renforce le côté jeunesse de la saga fantastique alors que, bizarrement, les adolescents paraissent souvent plus matures que leur âge dans leurs dialogues et leurs réflexions en général – ce qui est, évidemment, justifié par les décisions qu’ils doivent prendre pour survivre.

La bande se renouvelle un peu même si l’accent est toujours mis sur l’Alliance des Trois, quitte à rendre parfois Matt et Ambre un peu énervants, décidant de foncer tête baissée même quand tous les autres ne sont pas d’accord. Mais globalement, la dynamique entre les personnages fonctionne bien. Avec cet avant-dernier tome, on sent bien que c’est bientôt la fin, l’auteur ayant parfois du mal à se renouveler malgré un cadre européen assez différent par ses créatures et ses reliefs.

Matt constatait que les Pans s’étaient finalement débrouillés un peu de la même manière, qu’ils soient en Europe ou en Amérique. Les Longs Marcheurs étaient leurs Pionniers, Éden leur Neverland, l’altération leur capacité. Tous se ressemblaient. Ils voulaient survivre, se rassembler, drainer le plus de monde possible. Et tous refusaient l’autorité aveugle des adultes devenus fous. Des hommes sans mémoire.

Je suis restée très hermétique face à cet avant-dernier tome qui compte beaucoup de rebondissements mais finalement peu d’avancée dans l’intrigue principale. On se retrouve au même point que dans la fin du tome précédent et on est toujours face aux mêmes ennemis et difficultés. Malgré un univers toujours riche en découvertes et en transformations, la saga s’essouffle.

Sortie : 2013
736 pages

De la même saga

L’Alliance des Trois tome 1 (2008)
Malronce tome 2 (2009)
Le Cœur de la Terre tome 3 (2010)
Entropia tome 4 (2011)
Oz tome 5 (2012)
Genèse tome 7 (2016)
Ambre tome 0 (2018)

Du même auteur

La Trilogie du mal
L’Âme du mal (2002)
In tenebris (2003)
Maléfices (2004)
La Promesse des ténèbres (2009)

2 commentaires sur « Autre-monde – Nerveland tome 6, Maxime Chattam »

  1. N’ayant déjà pas vraiment apprécié le premier tome, je ne pense pas laisser de seconde sens avec cette saga vu ton avis.
    il faudrait que je tente d’autres romans de l’auteur par contre.

    Aimé par 1 personne

    1. Comme toi, je n’avais pas été convaincue par le premier tome mais j’ai trouvé les suivants bien meilleurs ! J’aurais peut-être dû m’arrêter au premier cycle (les trois premiers tomes) voire aller jusqu’au 4ème, pas plus.
      Pour les autres romans de l’auteur, rien à voir ! Que des thrillers et policiers à ma connaissance, certains plus sanglants que d’autres.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s